Selon Reuters, Apple envisage de produire des voitures électriques dès 2024

  •   Le 25/12/2020 à 14h16
  •   DEHOUI Lionel

Depuis quelques années, des rumeurs courent sur la volonté d’Apple de fabriquer des voitures électriques. Actuellement, la firme californienne se concentre sur le développement d’une technologie de conduite autonome.

--- Publicité ---
Trader l’action Apple !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Selon Reuters, Apple envisage de produire des voitures électriques dès 2024
Droit image : Niels Epting - Flickr

Un projet de haut niveau

Baptisé « TITAN », le projet a pour ambition de développer une technologie innovante qui permettrait de réduire considérablement le prix des batteries, tout en augmentant leur autonomie. C’est ce qu’affirme Reuters, en citant une source anonyme.

En effet, l’intérêt d’Apple dans le secteur de l’industrie de la construction automobile est né en 2014. Cependant, si la société a fortement renoué avec cette ambition, c’est à cause du retour de son vice-président Doug Field. D’après certaines sources, le projet en question est une innovation révolutionnaire qui donnera à l’entreprise un important avantage face à ses concurrents.

De façon précise, le plan du groupe consiste à une fabrication « monocellulaire » de batteries. Une source indique que ledit projet dirigé par Tim Cook est d’un niveau supérieur. Il ajoute que dès son lancement, ce sera « comme la première fois que vous avez vu un iPhone ».

Pour Reuters, arriver à mieux se positionner dans le secteur de l’automobile n’est pas une chose facile, même pour une grande société, membre des GAFAM. Néanmoins, Apple semble capable d’y parvenir, vu que l’enseigne s’inspire surtout du brillant succès de Tesla.

 

Un grand défi, même pour une entreprise comme Apple

L’ambition poursuivie par la marque de la pomme, est sans doute la plus révolutionnaire dans l’histoire de l’industrie automobile. Une source qui faisait partie du projet Titan, a indiqué que s’il y a une société au monde capable de mobiliser les ressources nécessaires pour y arriver, c’est bien Apple. En revanche, elle ironise en déclarant que : « en même temps, ce n’est pas un téléphone portable ».

Reuters estime que si la nouvelle est justifiée, alors le groupe devra certainement se rapprocher d’un constructeur automobile afin de pouvoir rassembler ses « Apple Car ».

Interrogée, l’une des sources a indiqué que l’entreprise co-fondée par Steve Jobs, pourrait simplement se contenter de vendre son système de conduite autonome. Celui-ci serait ainsi intégré dans d’autres marques de véhicules. Par ailleurs, Reuters souligne qu’à cause du Covid-19, « Apple Car » risque de ne plus voir le jour en 2024 comme prévu, mais plutôt en 2025.

 

Un projet « assez avancé »

Toujours, d’après des sources bien informées, Apple aurait bien avancé sur son projet. Son objectif est de produire un véhicule de grande série. Celui-ci sera carrément l’opposé des robots-taxis créés par Google et Amazon. En fait, l’entreprise américaine veut focaliser sa technologie sur une batterie.

Celle-ci sera non seulement économique, mais disposerait également d’une autonomie supérieure à celle des batteries traditionnelles. Cependant, la question qu’il faut se poser reste celle de la production. Il est vrai qu’Apple dispose d’une forte trésorerie. Cependant, avoir une chaîne de production, c’est carrément un autre niveau.

Comme solution, au lieu de construire un véhicule en bonne et due forme, la firme pourrait se contenter de collaborer avec un fabricant automobile. Ainsi, elle lui fournira les batteries, et le constructeur se chargera de les intégrer dans ses véhicules.