Selon AXA IM, l’appréciation de la valeur des actions est très limitée

  •   Le 08/09/2020 à 20h01
  •   DEHOUI Lionel

La réussite des affaires sur les plans économique et politique est de plus en plus incertaine à cause de la pandémie du Covid-19 qui sévit actuellement. Embrassant tous les secteurs de la vie active, cette crise ne permet pas d’établir des prévisions nettes pour les mois à venir. Pour le géant financier AXA IM, le niveau de valorisation des actions émises dispose d’un potentiel d’appréciation très limité.

Selon AXA IM, l’appréciation de la valeur des actions est très limitée
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Vers une fin d’année incertaine

Évoluant depuis des mois dans un climat de fortes instabilités, les investisseurs ont dû s’adapter aux réalités actuelles en prenant au passage d’énormes risques. Au début, c’était un sentiment de méfiance qui nourrissait les décisions. Mais dès la fin du mois d’août, les choses ont changé, incitant les investisseurs à négocier étant bien conscients des risques.

Ainsi, ce contexte de crise a apparemment été profitable aux marchés européens en ce sens que ces dernières étaient souvent à la hausse. De même, les taux longs américains et allemands se sont retrouvés en hausse de façon temporaire, contrairement à l’or qui a connu une légère chute.

 

La chute du dollar et ses effets

Le mois d’août passé a été marqué par une importante dégradation de la valeur du dollar. Gilles Guilbout affirme que la nouvelle chute de cette devise risque d’avoir des répercussions négatives sur la croissance des sociétés européennes.

En effet, cela défavoriserait les transactions sur la place boursière européenne. Un constat sur le long terme sera visible dans les chiffres annuels de rendement des sociétés européennes. Au cours de ce même mois, le DJ Eurostoxx dividendes réinvestis a progressé de 3,5 %.

Avec cette dégradation du dollar, les secteurs défensifs comme la santé et la consommation durable sont de moins en moins prisés par les investisseurs. Ce sont plutôt les secteurs cycliques regroupant les domaines de l’industrie, de la consommation discrétionnaire, de l’énergie et de la finance, qui sont plus attrayants. Vivement recherchés par les investisseurs sur le marché, ceux-ci sont apparemment les secteurs qui présentent actuellement assez d’opportunités rentables et sont moins risqués.

 

Un possible revirement de situation

Dans une vision positive du futur, le climat actuel peut changer de contexte en instaurant la stabilité dans les différents secteurs. En effet, le professionnel d’AXA IM, Mr Gilles estime qu’une éventuelle annonce d’un vaccin du Covid-19 est susceptible d’enclencher l’amélioration des choses. Dans les semaines à venir, cette introduction innovante serait bien accueillie par le marché des actions. Car, pour le moment, les actions sont appréciées en dessous de leurs valeurs. Le potentiel d’appréciation est très limité pour les considérer à leurs justes valeurs.

Pour Gilles Guilbout, même sur un tas d’incertitudes, l’on pouvait relancer la reprise des activités. Aussi, une restructuration pourrait survenir de la capacité des gouvernements à mettre en place des plans de soutiens efficaces.

 

AXA IM devient plus sélective

Déterminé à tenir face à la crise, le gestionnaire d’actifs AXA IM se montre très rigoureux dans ses actions. D’une manière très sélective, la société opère minutieusement le choix des valeurs. Elle priorise les entreprises avec un potentiel de croissance du chiffre d’affaires et de marges.