Nouveau rapprochement stratégique pour Saipem

  •   Le 15/11/2019 à 15h27
  •   HARMANT Adeline

Ce vendredi 15 septembre 2019, le groupe Saipem SA semble envisager un rapprochement stratégique avec l’un de ses concurrents, le groupe Subsea 7 SA dans le but de créer le plus grand fournisseur de services pétroliers européens d’après des sources proches du dossier. Explications à propos de cette actualité.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Nouveau rapprochement stratégique pour Saipem
Droit image : kees torn - Flickr

Les rumeurs concernant le rapprochement de Saipem et de Subsea :

Le groupe italien Saipem envisagerait donc de mettre en place un contrat avec la société Subsea 7 dans l’objectif de consolider et de résister au ralentissement de l’industrie. Rappelosn par ailleurs qu’on a pu observer une augmentation de l’ordre de 15% de l’action Subsea 7 à Oslo cette année. Cela a pour résultat une valeur de marché de l’ordre de 3.2 milliards d’euros pour cette société.

Notons également que le groupe Saipem dont le principal actionnaire n’est autre que le groupe ENI SpA est actuellement évalué à plus de 4.8 milliards de dollars.

Cependant, aucune décision n’a concrètement été prise en ce qui concerne cette annonce et il n’existe aujourd’hui aucune certitude en ce qui concerne l’aboutissement à une réelle transation de cette tractation.

On peut cependant penser que ce rapprochement entre les deux entreprises pourrait représenter l’une des opérations les plus importantes dans le monde des services pétroliers comme on en a jamais observé en Europe.

Rappelons ainsi que le rachat de Dresser rand Group Inc en 2014 par Siemens AG pour un montant de 7.64 milliards de dollars est actuellement l’une des plus importantes transactions européennes de ce secteur en Europe. Rappelons également dans ce contexte que le groupe ENI et OMV AG ont, cette année, acquis une participation de l’ordre de 5.8 milliards de dollars dans la société Abu Dhabi National Oil Co. De plus et depuis les années 2000, ENI a effectué une dizaine de rachats au global pour un montant de l’ordre de 1 milliard de dollars.

 

Une énième discussion entre les deux entreprises :

Cette rumeur n’est pas sans rappeler aux investisseurs une autre discussion au sujet d’une fusion entre Saipem et Subsea lors des années précédentes mais qui n’a pas abouti à un quelconque accord.

En effet, la chute des prix du pétrole brut a largement touché les fournisseurs de services pétroliers qui fournissent du matériel et de l’expertise aux explorateurs énergétiques et aux producteurs étant donné que leurs clients ont réduit leurs dépenses pour les appareils de forage ou leurs plateformes de support. Ainsi, le prix du baril de Brent a connu une baisse d’environ 28% comparativement au sommet quinquennal d’octobre 2018. Par ailleurs, on assiste à un regroupement de certaines entreprises de ce secteur dans le but de réduire leurs coûts, de se diversifier et de devenir plus compétitives.

Le groupe Subsea a réalisé quelques acquisitions à bas prix dans le but de se développer via des transactions en achetant le fournisseur de technologie 4Subsea en octobre dernier pour un montant qui n’a pas été rendu publique.