Saint-Gobain : Acquisition de Chryso pour un important montant

  •   Le 03/06/2021 à 23h33
  •   DEHOUI Lionel

La société Saint-Gobain continue à multiplier ses opérations d’acquisition. Elle avait récemment acquis “Scientific and Production Company Adhesive“ en Russie. Elle a ensuite conclu l’acquisition d’une entreprise roumaine spécialiste de la production d’adhésifs “Duraziv“. Tout récemment, Saint-Gobain poursuit dans cette dynamique et signe l’accord d’acquisition de Chryso.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Saint-Gobain : Acquisition de Chryso pour un important montant
Droit image : Ricochet64 - stock.adobe.com

Précision sur l’accord et sur Chryso

La société Chryso est une entreprise spécialisée dans la chimie de la construction. Le groupe Chryso est l’un des acteurs de premier plan sur ce marché à l’échelle mondiale. Ses activités sont menées auprès de fonds conseillés par la société Cinven, une entreprise mondiale de capital-investissement. L’acquisition de Chryso par le fonds remonte en 2017.

Quatre ans plus tard, Saint-Gobain vient de signer l’accord d’acquisition de cette dernière pour une valeur d’entreprise de 1,02 milliard d’euros. Un montant qui représente 12 fois l’Ebitda, avec l’ensemble de l’équipe de Chryso qui compte 1 300 personnes. Cette entreprise nouvellement acquise par Saint-Gobain a généré un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros environ sur les douze derniers mois de son activité.

Son activité au cours de cette période s’est soldée par un Ebitda de 85 millions d’euros. En revanche, Saint-Gobain devra se servir de la trésorerie issue de ses opérations de cessions menées et achevées afin de financer l’intégralité de la transaction.

 

Les implications de l’opération d’acquisition de Chryso

La société Saint-Gobain voit cette opération de rachat générer une valeur au profit des actionnaires en année 3 et suivant la réalisation de la transaction. En effet, l’opération devrait générer plus de 15 millions d’euros en matière de synergies de coûts. Ce total devrait être généré en tenant compte des différentes opérations de Chryso au sein de Saint-Gobain et particulièrement dans les achats.

En plus, une intégration verticale renforcée ainsi que les gains sur les frais administratifs et généraux seront également décisifs dans l’obtention de ces synergies. De même, l’opération d’acquisition de Chryso devrait générer des synergies de ventes d’un montant considérable de 35 millions d’euros. Ce qui serait possible grâce à l’élargissement d’une plateforme commerciale commune dès la troisième année après réalisation de la transaction.

Tous les regards des actionnaires sont déjà tournés sur le second semestre durant lequel le groupe de matériaux de construction communiquera à nouveau sur cette opération.

Remarque : L’accord d’acquisition devrait être finalisé au cours du second semestre de l’année actuelle. Mais cette prévision est faite sous réserve de l’obtention de la permission des autorités en matière de concurrences compétentes. Elle tient compte de l’achèvement de la procédure d’information-consultation aux côtés d’instances représentatives légales du personnel.

 

Perspectives de Saint-Gobain

L’objectif de cette nouvelle opération d’acquisition est bien connu des experts du marché qui suivent la société Saint-Gobain de près. Elle lui servira principalement à renforcer sa présence sur le marché de la chimie de la construction. Présent dans environ 66 pays, le groupe pourra ainsi réaliser un chiffre d’affaires combiné de l’ordre de 3 milliards d’euros.

La société Saint-Gobain poursuit ainsi avec sa politique de transformation. Cette nouvelle acquisition témoigne du fort sens stratégique qui anime l’entreprise depuis un moment. Au lendemain de l’annonce de la signature de cet accord d’acquisition, l’action Saint-Gobain gagnait 1 % en Bourse.