Ryanair : perte annuelle record au titre de l’exercice 2020/21

  •   Le 28/05/2021 à 18h01
  •   DEHOUI Lionel

La crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus continue de sévir dans plusieurs pays du monde. Elle affecte notamment le bon déroulement de l’activité économique chez plusieurs entreprises. De nombreuses compagnies aériennes à l’instar de Ryanair ont succombé à cette crise. Ainsi, le groupe a accusé une perte annuelle record sur l’ensemble de son exercice 2020/21.  

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Ryanair : perte annuelle record au titre de l’exercice 2020/21
Droit image : Flickr

Énorme perte annuelle au titre de l’exercice 2020/21

La première compagnie aérienne à bas coûts d’Europe, Ryanair vient de connaître l’année la plus difficile depuis son existence. Au titre de son exercice 2020/21 (clos fin mars), le groupe a enregistré une perte annuelle record de 815 millions d’euros (hors éléments exceptionnels), contre un bénéfice de plus d’un milliard d’euros un an plus tôt.

En prenant en compte les éléments exceptionnels et les pertes relatives aux positions de couverture sur kérosène, la perte annuelle de l’entreprise s’élève à 1 milliard d’euros. Par ailleurs, la compagnie aérienne irlandaise a vu son chiffre d’affaires chuter sur la période d’un an. Il a connu un net repli de 81 % pour s’établir à 1,64 milliard d’euros sur l’ensemble de l’exercice.

En effet, cette grosse perte essuyée par Ryanair pour le compte de son exercice écoulé est principalement due à la crise sanitaire de Covid-19. Cette dernière a fortement affecté l’activité du groupe au cours de l’année 2020/21.

 

Chute du trafic aérien et suppression de postes en raison de la pandémie

L’épidémie du coronavirus a notamment engendré une baisse du trafic aérien. Les interdictions ou restrictions de vols et de confinements imposées dans plusieurs pays ont fortement pesé sur le secteur aéronautique depuis le début de la pandémie.

 Par conséquent, Ryanair a vu son nombre de passagers transportés reculer considérablement durant l’exercice 2020/21. Il est en effet passé de 149 millions l’année passée à 27,5 millions sur l’ensemble de l’exercice clos fin mars 2021.

Par ailleurs, face aux difficultés de la crise sanitaire, le transporteur à bas coûts a dû prendre des mesures pour réduire ses coûts. Ainsi, l’entreprise a procédé à la suppression d’environ 3 000 postes. Ce qui correspond à un taux de 15 % de son effectif total.

En outre, à l’instar de Ryanair, d’autres compagnies aériennes ont également été affectées par la crise économique provoquée par l’épidémie. C’est notamment le cas de l’allemand Germanwings, du groupe espagnol Level ou encore de la compagnie britannique Flybe.

 

À propos des prévisions pour le prochain exercice

Le groupe irlandais Ryanair dit observer des signes prometteurs de reprise économique. Fort de cela, il a de nouveau confirmé ses objectifs pour l’exercice 2021/22. Pour cette année fiscale, la société table sur une hausse du nombre de passagers qui devrait se situer dans le bas de la fourchette de 80 millions à 120 millions.

Sur la période d’avril à juin, la compagnie aérienne envisage de transporter entre 5 millions et 6 millions de voyageurs. Par ailleurs, elle a estimé qu’il n’est pas opportun d’établir une prévision de résultat pour l’ensemble de l’exercice 2021/22. Cependant, faisant preuve de prudence, le groupe vise environ un équilibre pour le résultat de ce nouvel exercice.  

Ceci est conditionné par la bonne poursuite du déploiement de la vaccination dans l’Union européenne.