Renault : Ventes au plus bas depuis 11 ans, redressement en juin

  •   Le 21/07/2020 à 11h38
  •   DEHOUI Lionel

À l’heure où certaines sociétés s’apprêtent à publier leurs résultats au premier semestre, d’autres ont déjà fini cet exercice. C’est le cas du constructeur automobile européen Renault qui a levé le voile sur sa performance au cours du premier semestre ce lundi. En effet, le groupe a réalisé une baisse de 34,9 % sur ses ventes de cette période. Un résultat impacté par la situation sanitaire engendrée par le Covid-19. Toutefois, le géant constructeur automobile a enregistré un redressement de sa performance en juin. Rappelons que l’année dernière, le groupe au losange a connu sa toute première perte nette en une décennie. C’est ainsi qu’il avait lancé un vaste programme d’économies. Concernant le premier semestre de 2020, les ventes en volume de Renault sont tombées à 1.256.658 véhicules. Le marché automobile a régressé de 28,3 % sur cette période.

Trader l’action Renault !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Renault : Ventes au plus bas depuis 11 ans, redressement en juin
Droit image : Ivan Radic - Flickr

La valeur de Renault au sein du CAC 40 et ses facteurs

C’est à travers un communiqué officiel que Renault a rendu public ce résultat tout en soulignant la cause majeure. Selon ce communiqué, ses ventes ont baissé en raison de sa forte exposition dans les pays ayant adopté un confinement strict. La géante société automobile a très vite fait face aux critiques de Carlos Ghosn dès la publication de ce fameux communiqué. Soulignons que ce dernier n’a jamais cessé d’ébranler le groupe depuis bientôt deux années.

Dans le contexte de crise sanitaire actuel, Renault a principalement souffert de son implantation dans certains pays européens comme la France, l’Italie et l’Espagne. Ces trois pays ayant été particulièrement touchés par la pandémie du Coronavirus. La conséquence est immédiate sur le plan des valeurs où Renault a perdu 0,3 % alors que le CAC 40 cédait 0,8 % vers 9 h 45. Les ventes du groupe sont en baisse de 41,8 % au plan européen contre un recul de 26,4 % hors de l’Europe.

Remarque : La baisse est moindre hors des périmètres des pays européens en raison du rendement du groupe en Russie (deuxième marché après la France). Finalement, le « poids de l’Europe » dans les ventes est en dessous des 50 %. Une situation exceptionnelle (très bas niveau du volume des ventes au 1er semestre) plus jamais enregistrée depuis la crise économique de 2009. Ceci ne prend pas en compte l’arrivée de Lada et de Jinbei en périmètre de consolidation.

 

Renault en juin et dans le futur

Face à cette situation, le directeur commercial de Renault en la personne de Denis le Vot reste confiant vis-à-vis des perspectives à court terme. C’était à travers une téléconférence de presse que le directeur s’est exprimé tout en considérant l’activité commerciale depuis le début du déconfinement. Il a aussi pris en compte les différents lancements à venir comme les nouveaux hybrides, le nouveau SUV et le premier modèle électrique Dacia, Twingo électrique en Inde.

Le directeur commercial de Renault trouve que la prise de commande du présent mois de juillet est plutôt bonne tout comme celle de juin l’a été. En effet, Renault a réalisé 10,5 % de part de marché en Europe et durant le mois de juin. Ce qui fait du géant automobile le leader des marques de voiture sur le mois. La Zoé a été le véhicule électrique le plus vendu sur le continent européen pendant le premier semestre.