Renault : Le groupe débauche le patron de Toyota Onnaing-Valenciennes selon une source

  •   Le 14/09/2020 à 07h08
  •   DEHOUI Lionel

Le constructeur automobile français Renault ne lâche rien depuis quelques mois. Ce n’est plus un secret quand on parle du nouveau vent de réformes qui souffle au sein du groupe. Depuis le début de la semaine passée, Renault a enchaîné avec plusieurs réformes nouvellement publiées. Comme on le sait déjà, le groupe français veut s’inspirer du modèle de redressement de PSA pour revenir en force pour se refaire une santé économique. En plein milieu de la semaine, soit le mercredi 9 septembre 2020, le groupe automobile a procédé à la présentation de la nouvelle Megane. Un joyau qui représente la quatrième génération de sa lignée. Le même jour, les dirigeants de Renault ont fait savoir qu’ils entreprennent de procéder à une réduction des coûts plus que prévue. Le lendemain : c’est-à-dire le jeudi 10 septembre, il a officiellement procédé au lancement du projet blockchain XCEED. Puis, il débauche finalement un patron le vendredi.

Renault : Le groupe débauche le patron de Toyota Onnaing-Valenciennes selon une source
Droit image : Ivan Radic - Flickr

Le patron d’un constructeur rejoint le navire Renault

C’est bien là toute l’actualité du constructeur automobile Renault ce vendredi. Après avoir annoncé la création d’un poste de directeur de la communication des marques, le groupe aurait fait un recrutement intéressant. En effet, ce recrutement entrerait en droite ligne avec le vaste programme de restructuration de son organigramme entamé depuis l’arrivée de son nouveau directeur général. Il s’agit bien évidemment de monsieur Luca de Meo qui n’est pas resté inactif depuis sa prise de fonction.

Selon les informations circulées dans les médias, le nouveau recru du géant groupe automobile n’est rien d’autre que l’ex-dirigeant du site de Toyota situé à Onnaing-Valenciennes (Nord). Pour ceux qui le connaissent, il s’agit bien sûr de monsieur Luciano Biondo. Un changement de direction de l’homme d’affaires qui suscite des débats. En effet, les débatteurs cherchent à connaître les intentions du recru ou encore ses motifs. Une question abordée par Toyota France dans un communiqué officiel.

 

L’apport de Toyota France

Dans le fameux communiqué venant du groupe Toyota France, son ex-dirigeant a pris une décision ferme. Luciano Biondo a choisi librement de poursuivre d’autres intérêts. Le groupe Toyota a néanmoins donné quelques précisions sur l’homme qui a décidé de quitter le navire Toyota. Luciano B. était jusque-là le Président de la géante société Toyota Motor Manufacturing France, soit TMMF en abrégée. Il occupe ce poste depuis l’année 2017.

Pour en venir aux précisions des sources de l’information, la prochaine destination de l’homme serait dans l’équipe de Luca de Meo, au sein de Renault. Là, il serait placé à la tête de l’ensemble des usines du groupe automobile français logées dans la région nord de la France. Il s’agit de Maubeuge, de Douai et de Ruitz en occurrence. En outre, il y a une autre préoccupation qui absorbe actuellement l’actuel directeur de Renault.

 

Luca de Meo à la recherche du bon profil

Il suffit de le voir agir à travers ses réformes pour comprendre qu’il est à la recherche d’un profil important. Monsieur Luca de Meo procède à la multiplication des nominations depuis plusieurs semaines dans un seul but.

Son objectif est de renouveler l’état-major dont la fonction est assez particulière. Il se chargera en fait de mettre en musique la restructuration du groupe français au losange ainsi que sa stratégie de redressement. Toutefois, Renault ne s’est pas encore prononcé sur le sujet malgré les multiples invitations allant dans ce sens.