Mauvais résultats de Renault en 2019 à cause de Nissan

  •   Le 14/02/2020 à 16h50
  •   HARMANT Adeline

Ce vendredi matin, le groupe Renault a annoncé mettre en place un plan d’économie important afin de combler les pertes enregistrées en 2019 à cause de l’affaire Carlos Ghosn. Nous vous proposons d’en apprendre davantage à propos de ces nouvelles données.

Trader l’action Renault !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Mauvais résultats de Renault en 2019 à cause de Nissan
Droit image : Ivan Radic - Flickr

Un plan d’économie suite aux déboires de l’affaire Carlos Ghosn :

Dans le but de relever sa situation, le groupe français a ainsi décidé de réduire d’au moins 2 milliards d’euros ses coûts sur une durée de trois ans, ce qui représente une baisse de près de 20% grâce à une optimisation de son outil industriel et à une révision de ses relations avec ses sous-traitants et en passant en revue ses actifs non-stratégiques.

Il faudra cependant attendre mardi prochain pour connaitre le détail de ce plan dont la présentation aura donc lieu avant l’arrivée dans le groupe du nouveau directeur général. La directrice générale du groupe par intérim, Clotilde Delbos a ainsi déclaré : "Nous n'avons aucun tabou et nous n'excluons rien, étant donné que nous avions peut-être un peu trop de capacités pour des visions en terme de volumes plus élevées que ce que nous avons aujourd'hui". Elle a ensuite ajouté : "Il est clair que nous n'arriverons pas à réduire ainsi les coûts sans que cela touche la moindre personne des 180.000 employés de Renault. Malheureusement ce sera une évidence. Nous allons y travailler de manière toujours humaine, solidaire et collaborative avec les partenaires sociaux. »

A la suite de cette annonce, le cours de l’action Renault a néanmoins rebondi avec un gain de 1.7% en début d’après-midi et une cotation à 35.41 euros alors qu’il avait ouvert dans le rouge ce matin en présentant la plus forte baisse du CAC.

 

Peu de visibilité pour les résultats attendus en 2020 :

Après avoir enregistré une perte nette de 141 millions d’euros en 2019 après un bénéfice de 3.3 milliards d’euros en 2018, le groupe connait ainsi aujourd’hui l’une de ses pires crises depuis 2008. En effet, son bénéfice net a été amputé par la baisse importante de la contribution de son partenaire Nissan et par une charge fiscale de 753 millions d’euros à cause de la suspension du plan stratégique moyen de Carlos Ghosn. Bien entendu, Renault a également enregistré une baisse de ses ventes sur différents marchés émergents.

Cependant, le groupe a réussi à maintenir un free cash flow opérationnel positif de 153 millions d’euros grâce à un dividende en forte hausse de la part de l’activité bancaire RCI. Il a également réduit de près de deux tiers son dividende pour l’année écoulée à 1.10€ par action et vise une baisse de sa marge de 3 à 4% pour 2020 contre 4.8% en 2019.

Finalement, Renault prévoit une année 2020 marquée par une faible visibilité à cause du durcissement de ses objectifs de réduction des émissions de CO2 en Europe et par des investissements importants.