Rebond à Tokyo et repli en Chine après la surprise Abe

  •   Le 01/09/2020 à 12h31
  •   DEHOUI Lionel

Ce lundi, les Bourses asiatiques majeures ont terminé la séance dans des sens opposés. Tokyo a connu un rebondissement après l’annonce choquante de la démission du 1er ministre japonais Shinzo Abe. Les bourses chinoises quant à elles ont connu un léger repli.

--- Publicité ---
Trader sur le Nikkei 225 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Belle hausse du Nikkei à la Bourse de Tokyo

Le Nikkei qui est l’indice vedette de la Bourse de Tokyo a clôturé sa séance avec 1,12 % de gain. Grimpant de 1,12 % à 23 139,76 points, il a effacé une bonne partie de ses pertes du vendredi. Le Topix qui est l’indice élargi a connu une progression de 0,83 % à 1 618, 18 points.

Au Japon, les investisseurs observent de près les démarches pour la désignation du nouveau premier ministre. Le ministre sortant avait décidé de laisser le poste pour des raisons de santé, après 8 ans de service au profit du Japon.

Face à cette situation, Masafumi Yamamoto, analyste chez Mizuho Securities a estimé que peu importe celui qui sera le prochain premier ministre, cela ne changera en rien la politique japonaise. L’important est que celui-ci soit issu du parti de M. Abe qui est le PLD. Ainsi, la poursuite du programme économique de M. Abe dénommé Abenomics pourrait se poursuivre. Un programme qui se caractérise par un assouplissement monétaire sans précédent des mesures structurelles et une relance budgétaire.

 

Léger recul à la Bourse de Hong Kong

La bourse chinoise a connu une légère baisse au niveau de ses indices majeurs. L’indice Hang Seng a perdu 0,96 % à 25 177,05 points. L’indice composite a reculé de 0,24 % à 3 395,68 points et l’indice Shenzhen a cédé 0,44 % à 2 295,49 points.

Ce résultat est la conséquence de la difficulté que connaît l’activité manufacturière en Chine après des pluies torrentielles et des inondations. Après 6 mois de hausse consécutive, ce secteur a connu un léger tassement en ce mois d’août. En revanche, l’activité dans les services a grimpé.

De même, des géants chinois du secteur pétrolier tels que : SinoPec et PetroChina ont publié de mauvais résultats semestriels au même titre que les grandes banques publiques. De mauvais résultats provoqués par la pandémie liée au coronavirus.

 

Du côté des valeurs

BERKSHIRE HATHAWAY, qui est une holding du célèbre investisseur américain Warren Buffett, a déclaré ce lundi avoir investi au Japon et progressé au-delà du seuil de 5 % du capital, dans cinq grandes maisons de négoce japonaises. C’est un investissement de plus de 6 milliards de dollars qui aurait été réalisé selon les calculs de Bloomberg.

Après cet exploit, les titres de ces cinq entreprises se sont envolés au cours de la séance du lundi. Marubeni a connu une hausse de 9,48 % à 639,6 yens, Sumitomo Corp a progressé de 9,09 % à 1.374,5 yens, Mitsubishi Corp a évolué de 7,72 % à 2.512,5 yens, Mitsui & Co a pris 7,35 % à 1.914 yens et Itochu a gagné 4,19 % à 2.723,5 yens. Par ailleurs, le titre de SoftBank Group a également avancé de 3,14 % à 6.598 yens au cours de la séance de ce début de semaine.