Les réactions à avoir quand la bourse baisse

Lorsque le marché boursier connait une baisse subite et durable ou en cas de krash boursier, il est parfois difficile pour l’investisseur de savoir comment agir. Dans cet article, nous allons vous expliquer que faire quand la bourse chute et quelles sont les erreurs à éviter.  

--- Publicité ---
Trader les CFD maintenant !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les réactions à avoir quand la bourse baisse

Faire la différence entre une correction et un krach boursier :

Il est d’abord important de différencier une correction de la bourse d’un krach boursier. Dans le cas d’une correction, on observe une baisse rapide du cours des valeurs d’au moins 10% par rapport à leur sommet précédent alors qu’en cas de krach boursier, cette baisse atteint rapidement 20% ou plus.

On assiste régulièrement à des phases de correction boursière avec une fréquence de 8 à 12 mois et sur une durée moyenne de 54 jours. Au cours du siècle dernier, nous avons ainsi assisté à une vingtaine de corrections de ce type sur des marchés à la hausse, c’est-à-dire que les marchés ont perdu plus de 10% mais n’ont pas poursuivi ensuite leur tendance baissière. Une correction boursière n’est donc pas synonyme de crise boursière comme ce fut le cas notamment en 2008 et 2009 avec la crise des surprimes.

En 2020 et avec la pandémie de coronavirus, on a ainsi pu observer une chute de plus de 12% en une séance de l’indice CAC 40, puis une baisse de plus de 20% en une semaine.  Mais le contexte de marché survalorisé peut nous interroger sur le fait qu’il s’agit d’un véritable krach ou d’une correction. Ce que l’on sait en revanche, c’est que les marchés ont été très fortement impactés par cette crise sanitaire et que les conséquences du ralentissement économique ont provoqué une véritable crise que l’on peut considérer comme durable.

 

En cas de baisse de la Bourse, ne misez pas sur la volatilité :

Un premier conseil à suivre en cas de baisse importante du marché des actions est de tenir compte des corrections et des fluctuations de cours importantes qui vont sans doute se produire en raison de la volatilité forte du marché.

Les investisseurs les moins aguerris devront alors privilégier les actifs les plus sûrs et qui sont le moins impactés par la volatilité car il est facile, dans ces circonstances, de perdre beaucoup d’argent sur une position lorsqu’on n’est pas ou mal préparé à une telle situation. Bien entendu, les placements les moins risqués sont aussi les moins rentables mais il s’agit ici avant tout de ne pas se montrer trop gourmand.

Chercher à profiter de la situation d’un marché boursier en baisse est en effet une erreur fréquente chez les traders débutants. Il ne fait en effet pas tenter l’impossible et prendre des risques inconsidérés avant d’avoir une vision plus claire de ce qui peut se produire sur le plus long terme. Beaucoup d’investisseurs tentent en effet de miser à la baisse sur certaines valeurs pendant ces périodes de correction ou de crise. Cependant, seules certaines stratégies à court terme comme le swing trading peuvent laisser entrevoir des bénéfices avec cette méthode. Or, cette stratégie demande à la fois du temps, une forte concentration et une bonne connaissance du marché. Si votre stratégie est plutôt sur le long terme, le mieux reste de vous abstenir et de ne rien faire.

 

Une baisse de la bourse ne doit pas vous détourner de votre plan d’investissement :

Une autre chose importante à garder en tête lorsque vous êtes confronté à une chute de la bourse est de ne pas quitter votre plan de trading initial. Là encore, certains investisseurs sont tentés de changer totalement de plan d’investissement lorsqu’une telle situation se présente. Or, cette stratégie s’avère souvent perdante car elle se fait dans l’urgence et ne laisse pas vraiment de place à une réflexion approfondie.

Selon les expériences rapportées par de nombreux traders, il semble évident que la majorité des investisseurs n’est pas assez expérimenté pour conserver un plan de trading optimal et probant dans le cadre d’une baisse importante du marché, d’autant que les décisions de changement sont généralement prises à des moments peu opportuns, ce qui va finalement avoir pour effet de générer des pertes encore plus importantes.

 

Savoir évaluer les risques pendant une correction baissière :

Pour bien réagir en cas de chute de la bourse, vous devez avant tout être en mesure de déterminer le risque de chaque investissement envisagé. Certaines classes d’actifs comme les actions en bourse présentent en effet un niveau de risque plus élevé que les matières premières ou autres devises, et cela, en raison de la volatilité et de la nervosité importante des marchés en période de crise.

A vous donc de décider quel niveau de risque vous êtes prêt à prendre ou de mettre en place une stratégie de couverture de vos position en misant à la fois sur des actifs risqués et sur des actifs plus sûrs.

C’est en effet en associant plusieurs types de placements en bourse à des niveaux de risque différents que vous aurez le plus de chances de réduire le risque de votre portefeuille global. Une bonne diversification est en effet une précaution indispensable lorsque le marché évolue à la baisse. On veillera en effet ici à sélectionner avec le plus grand soin la combinaison qui vous permettra de dégager de la performance en toute situation économique, contrairement à un portefeuille permanent, et dans le but de mieux contrôler l’impact du krach ou de la correction boursière sur les placements que vous possédez. Certains spécialistes du marché conseillent notamment de diviser vos investissements en quatre parties avec un quart en actions, un quart en obligations, un quart en or et un quart en liquidités de manière à faire face à toutes les possibilités. Ainsi en période de croissance, les actions vont apporter de la rentabilité au portefeuille, les obligations joueront ce même rôle en cas de récession, l’or prendra le relai en cas d’inflation et les liquidités en période de déflation.

 

Optimiser les rendements en période de chute de la bourse :

Comme nous venons de le voir, et c’est là l’une des règles d’or qui régit le marché boursier, les actifs les plus risqués sont aussi souvent les plus rentables alors que les placements les plus sûrs sont généralement peu rémunérateurs. Tout bon trader cherchera donc à allouer ses actifs dans le but d’obtenir le meilleur ratio rendement/risque possible et donc d’accroitre ses gains en limitant ses pertes.

Rappelons ici qu’une correction boursière est un évènement de marché normal qui permet aux marchés survalorisés de retrouver des niveaux de prix en adéquation avec les fondamentaux des entreprises. Il est également possible de considérer ces corrections comme des opportunités pour prendre position à l’achat sur des valeurs à un prix attractif lorsque ces dernières sont intéressantes mais qu’elles étaient auparavant trop chères. En effet, on peut se servir de la baisse de la bourse pour repérer les actions en bourse qui ont été trop dévaluées et ainsi prendre position sur celles-ci avec une stratégie à long terme.

Les investisseurs les plus frileux qui ont peur de subir une correction de marché forte doivent quant à eux s’abstenir de prendre une position sur certaines valeurs à risque comme les actions et privilégier les investissements les plus sûrs. Bien entendu, cela demande d’accepter un rendement plus faible et d’attendre que le marché soit de nouveau stabilisé pour recommencer à envisager une stratégie sur le marché des actions.

Avant toute décision de ce type, pensez à évaluer votre profil d’investisseur en tenant compte du risque que vous pouvez encaisser, de votre horizon de placement et de vos objectifs.

Questions fréquemment posées

Qu’est-ce qu’un krach boursier ?

Comme indiqué plus haut, on reconnait un krach boursier lorsque le marché chute à la fois de manière rapide et forte. Ici, la baisse enregistrée sera supérieure à 20% et apparaitra en à peine quelques jours ou semaines. Cette crise boursière annonce en effet souvent l’entrée du marché dans une phase baissière sur le long terme. C’est ce que l’on appelle le « bear market ».

Comment protéger ses positions en bourse en cas de crise ?

Lorsque le marché boursier connait une crise baissière forte, il est préférable de vous en tenir à votre plan de trading en conservant vos investissements en attendant que l’orage passe, même si cela implique que vous perdiez probablement un peu d’argent. On veillera cependant à liquider les actifs les plus à risque de manière à limiter les dégâts et à couvrir votre portefeuille avec des produits dérivés.

Peut-on profiter d’une baisse de la bourse ?

S’il est tout à fait possible de profiter d’une forte tendance baissière du marché boursier, cette méthode consistant le plus souvent en de la vente à découvert, reste réservée aux traders les plus aguerris car elle demande une parfaite maîtrise du money management et une forte réactivité. De plus, cela concerne principalement les stratégies d’investissement sur le court terme.

Trader sur des actifs boursiers à la baisse :

Si vous souhaitez profiter de la baisse des marchés avec des positions à la vente, vous pouvez le faire en ligne en passant par des instruments financiers spécifiques comme les CFD ou contrats sur la différence.

--- Publicité ---
Trader les CFD maintenant !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.