Quadient annonce le remboursement de ses emprunts en dollars

  •   Le 08/09/2020 à 20h42
  •   DEHOUI Lionel

Entre temps connus sous le nom de Neopost, Quadient est une société française spécialisée dans le matériel logistique et le traitement de courriers. Dans la réalisation de ses activités en technologies et service de l’information, elle a contracté plusieurs types de dettes. Mais ces dernières ont été soldées même avant les dates prévues pour des raisons spécifiques.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Quadient annonce le remboursement de ses emprunts en dollars

Un remboursement anticipé

Le vendredi 4 septembre, la société Quadient annonce avoir procédé au remboursement des jours plus tôt d’une importante somme empruntée. Estimés en dollar, les emprunts de l’ex Neopost étaient de 115 millions au total.

En effet, pour ces emprunts effectués, il avait été exigé un remboursement partiel de 30 millions sur les 115 millions de dollars en septembre 2020. Le reste serait remboursé en 2021 et 2022, selon un calendrier prédéfini.

À la date du 4 septembre passé, après le paiement exigé de septembre 2020, l’entreprise décide alors de rembourser à l’avance le restant de la somme empruntée. Ainsi, elle débourse les 85 millions de dollars restants, soit 35 millions prévus pour 2021 et 50 millions à rembourser en 2022.

Ce remboursement anticipé effectué par la société de solutions d’entreprises est une importante opération de solvabilité. Ceci lui permettra par la suite de revoir sa liquidité financière et de mieux gérer les activités sur les fonds qu’elle possède.

 

L’objectif de cette opération

En procédant au remboursement de ces emprunts en placements privés américains, Quadient avait un objectif précis. Celui de gérer par la suite son bilan de façon dynamique et d’optimiser davantage ses ressources de financement. Cette perspective s’inscrit en fait dans la politique de gestion adoptée par l’entreprise.

Dans une gestion future bien tracée, la société pourrait faire des rendements positifs à travers ses activités en systèmes postaux d’affranchissement, en communication numérique et en traçabilité des colis et marchandises. C’est donc pour Quadient le début d’une saison sans contrainte de dette imminente à rembourser.

 

Impact positif sur le coût d’endettement financier

Cet acte remarquable posé par le spécialiste du matériel logistique et le traitement de courrier ne sera pas assez pesant. En remboursant la totalité de ses emprunts en dollars, Quadient allège considérablement ses échéances sur le plan des dettes financières. Ce qui engendre donc un impact légèrement positif sur le coût d’endettement financier net du groupe. Cette stabilité sera maintenue tout au long de la durée restante des emprunts remboursés d’avance, soit jusqu’en 2022.

 

Quadient démarre la semaine dans le vert sur le marché européen

En ce début de semaine, les bourses européennes ont démarré dans le vert. Après avoir clôturé en baisse le vendredi passé, le CAC40 va progressivement évoluer de 0,4 % vers 4 987 points cette semaine. Ceci en raison de la fermeture de Wall Street pour la journée de Labor Day et les bourses asiatiques négativement secouées.

Selon les classements de ce lundi, Quadient figure parmi les valeurs ayant bénéficié d’un bon placement. Sa valeur technologique pourrait être en hausse d’ici là. Par ailleurs, les valeurs Veolia et Wordline s’inscrivent dans la même dynamique. Veolia annonce avoir signé un accord pour la reprise de Pražská Teplárenská et Worldline indique avoir finalisé l’acquisition de 53 % de GoPay.