NYMEX : Présentation et fonctionnement

Vous souhaitez en apprendre davantage à propos du NYLEX ou New York Mercantile Exchange ? Nous vous proposons, au travers de cet article, de découvrir tout ce qu’il y a à savoir à propos de cette place financière incontournable pour les matières premières.  

--- Publicité ---
Trader dès maintenant !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
NYMEX : Présentation et fonctionnement

Qu’est-ce que le NYMEX et comment fonctionne-t-il ?

Le NYMEX pour New-York Mercantile Exchange, est une bourse spécifique spécialisée dans le secteur de l’énergie et des métaux. Autrefois, cette place financière était connue sous le nom de Butter and Cheese Exchange of New-York. Il s’agit aujourd’hui du plus grand marché dérivé de matières premières au monde et on y négocie les futures ou contrats à termes ainsi que des options de produits énergétiques bruts ou transformés comme le pétrole, le gaz naturel, le fuel domestique, l’essence sans plomb, le charbon ou l’électricité.

Le NYMEX a aussi le contrôle du Commodity Exchange ou COMEX qui conserve cependant une autonomie sur les métaux précieux. Cette bourse est localisée également à New-York aux Etats-Unis.

La grande majorité des transactions qui ont lieu sur le NYMEX se faisaient au comptant avec une livraison physique des produits jusque dans les années 60. Jusqu’à la fin des années 70, le NYMEX était en effet spécialisé dans les contrats de produits agricoles. Il a développé un marché à termes sur les produits pétroliers en 1976 à la suite d’un étranglement sur le marché de la pomme de terre.

Les négociations qui ont lieu sur le NYMEX se font à la criée avec une ouverture quotidienne de 6h30 et une prépondérance de la négociation d’options ou par le biais d’une plateforme de transaction et de compensation appelée Clearport et qui permet des contrats à terme sur les produits gaziers et pétroliers, le charbon, l’électricité et d’autres énergies. Ces contrats peuvent être négociés en continu soit 24 heures sur 24 du dimanche soir à 19h jusqu’au vendredi à 14h30.

Chaque année, ce sont plus de 175 millions de contrats qui s’échangent sur le New-York Mercantile Exchange. On note également qu’en 2008 et comme nous le verrons plus bas, le NYMEX a fusionné avec le Chicago Mercantile Exchange ou CME.

 

Histoire du NYMEX de sa création à nos jours :

C’est en 1872 que le NYMEX a vu le jour, sous le nom de Butter and Cheese Exchange of New-York. Il s’agissait à cette époque d’une bourse de commerce créée par un groupe de négociants en produits laitiers dans le but de tenter de standardiser les échanges de ce marché.

Une dizaine d’années plus tard et lorsque d’autres produits agricoles y ont été échangés, cette place financière a été rebaptisée avec son nom actuel de NYMEX ou New-York Mercantile Exchange.

Durant le XXIème siècle, le NYMEX a fusionné avec le COMEX et ne propose plus de contrats sur les matières premières agricoles. Ce marché a en effet recentré ses activités sur les produits industriels comme l’énergie avec le pétrole, le gaz naturel, l’électricité et les métaux dont l’or, l’argent ou le platine. Le NYMEX est alors ma toute dernière bourse à utiliser la méthode à la criée et les courtiers qui y travaillent réalisent leurs transactions avec des signaux corporels alors que d’autres bourses comme Euronext utilisent déjà l’électronique.

 

Retour sur l’introduction en Bourse du NYMEX en 2006 :

C’est en novembre 2006 que le NYMEX a été introduit en bourse pour la première fois. Cette introduction a été un véritable succès avec un relèvement de la fourchette de son cours d’introduction de 48-52 dollars à 54-57 dollars puis la fixation d’un prix fixe à 59 dollars. Le NYMEX a ainsi profité de l’engouement et de l’enthousiasme des investisseurs pour lever plus de 383.5 millions de dollars.

Le titre s’est ainsi envolé à 132.99 dollars soit une hausse de 125.4% durant sa toute première séance de cotation à Wall Street avec un plus haut atteint à 152 dollars durant cette même séance. A ce moment, le NYMEX était le numéro un des places de négociations des produits liés à l’énergie et le numéro 3 des places de cotation pour les métaux non-ferreux.

Rappelons cependant que certains des membres du NYMEX avaient émis leur réticence devant cette réorientation stratégique décidée pat le PDG de l’époque, James Newsome. Certains d’entre eux critiquaient en effet le processus d’introduction en Bourse jugé trop timide avec seulement 7.5% des actions faisant l’objet d’un placement public mais aussi une introduction trop tardive en comparaison à ses concurrents plus ou moins directs. Rappelons en effet que le CME ou Chicago Mercantile Exchange est quant à lui coté depuis la fin de l’année 2002. De leur côté, le CBoT Holdings et l’Intercontinental Exchange ont été introduits respectivement en Bourse en octobre et en novembre 2005.

D’autres membres ont pointé du doigt le manque d’influence des membres du marché et craignaient ainsi la fermeture du parquet pour le tout électronique. Rappelons en effet qu’avant cette introduction en Bourse soit le 14 mars, une prise de participation de 10% de la société américaine General Atlantique a eu lieu. Cette prise de participation a été effectuée un prix extrêmement bas de 170 millions de dollars. Mais cette société nouvellement actionnaire a l’avantage d’être particulièrement compétente dans le domaine des technologies de l’information et bénéficie d’une expérience acquise auprès d’Archipelago qui est une plateforme électronique de négociation dont la société était un actionnaire de pointe et qui a ensuite été absorbée par le NYSE. Cette entreprise a ainsi sans aucun doute permis au New-York Mercantile Exchange de gagner une certaine expertise dans le domaine dans lequel il avait le plus de faiblesses à savoir celui de l’informatique.

Cette introduction en Bourse du NYMEX a sans doute été l’introduction la plus réussie d’un marché de matières premières.

--- Publicité ---
Trader dès maintenant !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.