Projet de rachat d’Alexion : AstraZeneca recule en Bourse

  •   Le 17/12/2020 à 08h09
  •   DEHOUI Lionel

AstraZeneca a plongé de près de 5 % dans la matinée du lundi à Londres. En effet, les investisseurs ont mal réagi à son annonce sur le projet de rachat du laboratoire américain Alexion Pharmaceuticals. Cette acquisition est l’une des plus importantes conclues en 2020.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Projet de rachat d’Alexion : AstraZeneca recule en Bourse
Droit image : Gwan Kho - Flickr

Un projet trop prétentieux ?

D’après Pascal Soriot, directeur général d’AstraZeneca, le rachat d’Alexion permettra au groupe d’accroître son développement dans le domaine des maladies rares, ainsi que celui de l’immunologie. Le contrat aurait été conclu après des discussions exclusives sur le sujet.

Par ailleurs, ledit rachat a été l’une des plus grosses opérations d’acquisitions effectuées cette année. Conclu pour 39 milliards de dollars, les investisseurs ont jugé le prix de cette opération beaucoup trop élevé. En conséquence, ils ont décidé de sanctionner le groupe. Ainsi, ce lundi, dès 10hGMT, l’action AstraZeneca perdait déjà 4,95 % à 7.760 pence.

Il s’agit de l’une des plus fortes baisses enregistrées par l’indice européen Stoxx 600, qui avait progressé de 0,88 %. Par ailleurs, cette chute a imputé d’environ 5,52 milliards de livres sterling la capitalisation boursière d’AstraZeneca.

Actuellement, la valeur boursière du groupe pharmaceutique a reculé de près de 23 % depuis sa forte hausse de juillet. Une baisse justifiée par le progrès de ses concurrents Moderna et Pfizer, dans le développement des vaccins anti-Covid.

 

Les différents avis sur ce rachat

Les analystes de Crédit Suisse ont estimé que le prix de rachat annoncé par AstraZeneca semble raisonnable. En revanche, ils redoutent que d’autres candidats soient intéressés par la firme biotechnologique et fassent grimper les enchères.

Les brokers Liberum et Cowen, quant à eux, ont respectivement trouvé que le montant de l’acquisition est « lourd » et « considérable ». Néanmoins, ils reconnaissent et soulignent le poids des actifs d’Alexion.

Pour le PDG d’AstraZeneca, Pascal Soriot, Alexion a fait ses preuves en tant que leader dans le domaine de la biologie immunitaire. En effet, le laboratoire a apporté d’importantes améliorations aux patients touchés par les maladies rares. En outre, pour financer cette grosse opération, le groupe bénéficiera d’un prêt de 17,5 milliards de la part de plusieurs banques américaines.

 

Une opération qui tombe au bon moment

Depuis un certain temps, Alexion était déjà dans le viseur de plusieurs potentiels acquéreurs. En effet, son cours de Bourse n’a fait que baisser à plus de 200 dollars depuis le pic qu’il a connu en 2015. Pour cause, les investisseurs se demandaient si l’entreprise serait en mesure de trouver les fonds nécessaires pour renouveler son portefeuille de traitements.

Entre temps, le fonds Eliot Management, qui est l’un des actionnaires d’Alexion, avait proposé à ce dernier de chercher un acheteur. Le Conseil d’administration avait jugé un rachat inopportun et avait donc rejeté cette proposition. Finalement, c’est AstraZeneca qui a pris les choses en main, en investissant une belle fortune dans cette opération.

Pour rappel, le laboratoire britannique est l’un des acteurs clés dans la recherche de vaccin contre le Covid-19. Son vaccin était l’un des premiers à avoir été validé avant que des doutes et critiques ne soient portés sur son efficacité.