Quel avenir et quelles prévisions pour le Bitcoin ?

En cette fin d’année 2019, de nombreux investisseurs sur les crypto-monnaies s’interrogent quant à l’avenir du Bitcoin qui a connu, cette année, de nombreuses tendances contradictoires. Alors quelle est la prévision actuelle des analystes en ce qui concerne l’avenir de cette valeur ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici avec quelques scénarios et idées les plus probables.  

Trader le Bitcoin !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Quel avenir et quelles prévisions pour le Bitcoin ?

Que pensent les professionnels de la finance de l’avenir du Bitcoin ?

Au regard de différents sondages réalisés auprès des professionnels de la finance en cette fin d’année 2019, il semblerait que près de 50% de ces derniers pensent qu’au cours de l’année prochaine, le Bitcoin gagnera encore en popularité et pourrait même dépasser en ce sens l’indice boursier américain S&P500.  En effet, une grande partie de ces spécialistes estime qu’une monnaie numérique globale pourrait connaitre un avènement en 2020 et pour les 10 prochaines années.

La volatilité observée sur le marché de cette crypto monnaie ne semble pas en effet poser de problème quant à l’optimisme des professionnels de la finance qui, toujours selon les sondages réalisés par des sociétés d’analyse, près de la moitié d’entre eux continuent de penser que durant les 12 prochains mois, le Bitcoin représentera la classe d’investissement qui affichera le plus fort taux de croissance et que sa croissance dépassera même celle du S&P 500 qui représente, rappelons-le, les 500 plus grandes entreprises cotées en Bourse des Etats-Unis.

Les professionnels de la finance qui ont été interrogés sont issus de différents milieux dont celui des banques, de sociétés d’épargne et de crédit mais aussi des fournisseurs de services financiers et des organismes de réglementation. Ces études ont ainsi également permis de mettre en évidence qu’une grande majorité de ces experts du monde financier et plus précisément 78% d’entre eux ont déclaré que moins de la moitié de leurs clients de commerce de détail effectuaient des transactions avec des entreprises de crypto-monnaies.

On note également que près de 28% d’entre eux ont déclaré que de 1 à 10% de leurs clients effectuaient des transactions avec ces entreprises et 30% ont déclaré qu’aucun de leur client ne faisait ce type de transaction. On note cependant qu’une partie non-négligeable des experts interrogés ont affirmé ne pas savoir si leurs clients avaient acheté de la crypto-monnaie.

Tous ou presque estiment également que dans les cinq à dix prochaines années, une monnaie numérique mondiale existera et sera contrôlée par les Etats-Unis ou par la Chine étant donné que les Etats-Unis exercent déjà un contrôle de la monnaie fiduciaire de la réserve mondiale et que la Chine est particulièrement impliquée dans la blockchain depuis quelques années. Seule une minorité de 29.9% estime que la monnaie numérique mondiale sera décentralisée.

 

Le Bitcoin évoluera-t-il comme une réserve de valeur ?

Certains analystes qui se sont penchés sur la question de l’évolution du Bitcoin de ces dernières années et sur ses possibilités d’évolution future estiment que cette crypto-monnaie n’a été qu’une réaction excessive à la crise financière et au système monétaire qui a permis à la crise d’arriver. De ce fait et actuellement, le Bitcoin ne fonctionnerait plus comme un système pair à pair pratique et efficace pour le transfert d’argent mais évoluerait peu à peu comme une réserve de valeur à l’image de ce que peut être l’or. Au regard de la faible évolution observée, il est donc possible que la seule fonction du Bitcoin d’ici la fin des dix prochaines années soit celle d’une réserve de valeur.

Cela signifierait également que d’autres projets pourraient voir le jour et assumer le rôle de l’argent électronique de pair à pair comme le faisait le Bitcoin à ses débuts.

On notera également que ce changement de statut pourrait permettre au cours du Bitcoin de gagner des points étant donné que les réserves de valeur sont en forte demande dans le monde actuel en proie à une grande incertitude que ce soit du point de vue géopolitique ou financier. Tout comme l’or, le Bitcoin garde donc un potentiel d’augmentation très important de sa valeur pour l’avenir.

Rappelons également que le Bitcoin a été le tout premier actif numérique public et ouvert dans le monde et la toute première expérience concluante avec la technologie DLT ou Distributed Ledger Technology qui a évolué de manière extrêmement rapide ces dernières années.

 

Deux scénarios à propos de la DLT qui conditionneront l’avenir du cours du Bitcoin :

On sait donc que la technologie DLT est capable de permettre l’évolution de la monnaie et d’assurer la stabilité de la politique monétaire et peut également permettre d’améliorer la productivité économique, la gouvernance politique, la cohésion sociale et bien d’autres éléments. Cette technologie est donc en passe de créer une véritable révolution dans les élections démocratiques et de changer le monde du crédit ou encore de révolutionner les médias sociaux. Le potentiel dont bénéficient les crypto-monnaies dans le changement à apporter au monde est donc immense et bien plus grand que ce que l’on avait prévu il y a une dizaine d’années. On peut cependant se demander si c’est bien le Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies qui vont tenir ces promesses initiales, ce qui laisse planer un certain doute chez les investisseurs étant donné que certaines des crypto-monnaies actuelles connaissent un véritable essor.

Le scénario de l’avenir du Bitcoin va avant tout ici dépendre de la centralisation ou décentralisation de la technologie DLT.

Le premier scénario, qui concerne la décentralisation de la DLT concerne le fait que les grands registres publics et leurs crypto-monnaies natives commencent peu à peu à remplacer le système monétaire classique. Les consommateurs commencent donc peu à peu à économiser, dépenser ou investir à l’aide de ces crypto-monnaies dont le Bitcoin, l’Ethereum ou le Litecoin au lieu de le faire avec des devises classiques comme le dollar ou l’euro. La partie de la population qui passe progressivement de la monnaie fiduciaire émise par les Etats à la monnaie numérique publique connait une croissance importante depuis quelques années. Cette population est en effet attirée vers ces monnaies virtuelles par diverses applications, elles même alimentées par des crypto-monnaies libres et ouvertes. Or, le gouvernement et les institutions réglementées par les gouvernements n’ont aucun contrôle sur ces activités qui sont uniquement gouvernées par le consensus de chacune des communautés concernées. Bien que les gouvernements émettent pour le moment une résistance, ils commencent peu à peu à accepter cette nouvelle réalité et à admettre qu’ils ne sont plus en mesure de contrôler le système monétaire de la même manière qu’ils le faisaient auparavant. Ainsi, ces derniers ne cherchent plus à freiner cette tendance mais ont, au contraire, tendance à reconnaitre ces nouvelles monnaies comme des monnaies tout ce qu’il y a de plus légal. Ainsi et selon ce scénario, il n’y aurait pas forcément une monnaie particulière qui sortirait gagnante mais un groupe relativement restreint de crypto-devises qui domineraient progressivement le marché grâce à une technologie avancée et supérieure mais aussi grâce aux applications les plus utiles et à une acceptation de plus en plus large.

Le deuxième scénario probable est celui d’une DLT centralisée et qui signifierait que les gouvernements et les entreprises des grandes économies mondiales comme les Etats-Unis, la Chine ou encore l’Union Européenne et le Japon pourraient ouvrir la voir à l’adoption globale de la technologie. Après avoir réalisé que les monnaies numériques représentent une monnaie d’avenir, ils se rendraient en effet compte que la technologie DLT est à la base de la forme la plus efficace et la plus pratiques de monnaie numérique. Ici cependant, au lieu de créer des systèmes ouverts et décentralisés, les Etats se concentreraient sur les systèmes de monnaie numérique imitant le système en place.  Nous sommes donc dans un scénario utilisant la même technologie mais pas la même gouvernance étant donné que les nouvelles formes de monnaies resteraient contrôlées par les banques centrales et donc centralisées.

Cela représenterait également une sorte de mise à niveau pour les dirigeants politiques et les chefs d’entreprises souhaitant davantage de pouvoir de contrôle avec des agents de gouvernements et des entreprises ayant la possibilité de suivre et de surveiller de façon directe les transactions réalisées dans le système et de geler les comptes rapidement en cas d’incident. Notons également que ce système permettrait de confisquer les actifs de groupes ciblés par le gouvernement et en quelques secondes à peine, une fois que divers types de biens sont numérisés. Dans ce scénario, on parle donc toujours de technologie DLT mais on n’ouvre pas le réseau à tous les monde avec un système sans autorisation. Au contraire, ceux qui souhaitent adhérer à ce système doivent au préalable obtenir l’accord d’un type d’entité comme un système autorisé par exemple.

Où et comment investir sur le cours du Bitcoin ?

Investissez sur le bitcoin et sur d’autres crypto-monnaies directement en ligne grâce à une plateforme de trading de qualité qui vous fournira des contrats CFD sur de nombreuses valeurs.

Trader le Bitcoin !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.