POINTS MARCHÉS-L’avertissement d’Apple plombe le moral des investisseurs

  •   Le 19/02/2020 à 00h54
  •   DEHOUI Lionel

Le monde économique fait face à plusieurs informations concernant les ventes des marchés économiques. L’actualité de ce mardi parle clairement de l’effet de l’avertissement d’Apple sur les investisseurs à l’échelle internationale. On note qu’il y a des contrats à terme sur les indices européens, mais il y a également la clôture des marchés en Chine sans oublier le cours d’Apple à Francfort, ou encore l’ouverture du marché obligataire en Europe.

--- Publicité ---
Trader l’action Apple !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
POINTS MARCHÉS-L’avertissement d’Apple plombe le moral des investisseurs
Droit image : JJBers - Flickr

Les précisions

Visiblement, l’épidémie causée par le Covid-19 (coronavirus) continue d’exercer son influence sur l’économie mondiale et surtout sur les acteurs investisseurs importants impliqués dans les ventes. Ainsi, Apple annonce qu’il serait très peu probable qu’il atteigne ses objectifs de CA préalablement défini pour le premier trimestre de la nouvelle année 2020. Les conséquences de l’épidémie sont à la base de cette situation désagréable pour les investisseurs. Le moral de ces derniers est au plus bas.

De ce fait, un repli est en vue en ce qui concerne les indices européens et la Bourse de Tokyo est coincée au plus bas. Cette situation économique de la bourse japonaise dure depuis deux semaines. À l’ouverture et après l’avertissement du géant Apple à propos de ses bénéfices, les principales Bourses de l’Union européenne devraient connaître une chute. C’est ce qui est attendu par les investisseurs ce mardi surtout pour les demandes de ses produits.

 

Les chiffres

Pour ce qui concerne le CAC 40, les contrats à terme sur indices proposent une chute de 0,64%, FCHI(Paris) de 0,8% pour le Dax, FTSE (Londres) de 0,7% pour le Stoxx 600 et GDAXI (Francfort) de 0,7% aussi pour le FTSE 100. La lente reprise de la production des chaînes d’assemblage de l’entreprise Apple en Chine (mise à l’arrêt à cause de la progression du coronavirus) est la base même de l’avertissement sur la période janvier-mars.

Les multiples fournisseurs d’Apple ont accusé le coup des marchés en Asie alors que l’action du groupe américain a perdu 5,9% au cours des premiers changes à Francfort. Au même moment, l’un de ses concurrents directs (Samsung Electronics 005930. KS) connaissait une baisse de 2,76% à Séoul. Les déclarations d’Apple interpellent sur les conséquences concrètes du coronavirus sur les recettes économiques faites par les multinationales.

 

Une déclaration à ne pas négliger

Selon les commentaires du responsable de la stratégie d’investissement, Norihiro Fujito, de Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities (Tokyo), « si Apple n’était pas cher, ça ne serait pas très important, mais comme il se traite sur de plus hauts historiques, les investisseurs vont sûrement être tentés de vendre ». Pendant ce temps, Stoxx a établi un record ce lundi. L’indice au plan européen Stoxx 600 a donc rebondi et prouve que le contrat pourrait s’appliquer à de nombreux autres actifs.

 

L’indice ZEW

Dans le présent contexte chinois, l’annonce des mesures d’exemptions de surtaxes douanières concernant 696 produits supplémentaires en provenance des USA est reléguée au second plan. Quant aux pays du continent européen, la publication de l’indice ZEW en Allemagne doit permettre d’avoir une idée plus précise sur les effets néfastes de l’épidémie. Il sonnait 10h00 GMT quand la publication faisait cas des retombés du coronavirus sur le moral des grands investisseurs.