Point Marchés : montée de l’Europe avec les résultats avant le PIB en zone euro

  •   Le 01/08/2020 à 12h51
  •   DEHOUI Lionel

Ce vendredi, les principales Bourses de l’Europe ont évolué en hausse après la publication de plusieurs résultats de la part des entreprises. Tout ceci sans même la publication de la toute première estimation sur la valeur du PIB de la zone euro durant le T2 dans un contexte pandémique.

Trader l'Euro Stoxx 50 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Point Marchés : montée de l’Europe avec les résultats avant le PIB en zone euro
Droit image : Rock Cohen - Flickr

Les indices des marchés européens et la remontée des actions

Le CAC 40 a engrangé 0,35 % à Paris en étant à 4.869,72 points vers 8 h 18. Quant au Dax à Francfort, il gagne 0,56 % tandis qu’à Londres, le FTSE s’octroie 0,43 %. Dans la zone euro, l’indice Euro Stoxx 50 a fait une percée de 0,52 % alors que le Stoxx 600 et le FTSEurofirst 300 ont tous deux avancé de 0,53 %. Rappelons que la journée du jeudi a vu les marchés du vieux continent dévissés sous l’influence de certains facteurs.

Il s’agit en occurrence des impacts simultanés des résultats trimestriels décevants et d’indicateurs inquiétants comme le PIB (produit intérieur brut) des États-Unis. Ce dernier s’est retrouvé en contraction de plus de 30 % sur le deuxième trimestre (T2). En revanche, la prudente remontée des actions en ce vendredi est due aux bons résultats de certaines entreprises comme BNP Paribas. Ces bons résultats ont également été affichés par des géants du secteur technologique américain.

 

Des contractions de PIB dans la zone euro

La valeur du PIB de la fameuse zone euro devrait dévoiler l’effet des dispositions de confinement sur l’économie du bloc. Soulignons que ces mesures ont été adoptées par la plupart des pays. Certains économistes s’attendent à une réduction de 12 % en rythme annuel et à la suite des -3,6 % du premier trimestre 2020. En France, l’économie a logiquement chuté d’une ampleur inédite durant le T2 très agité par le coronavirus.

En effet, il y a eu un mois et demi de quasi-paralysie sur cette période de l’année en raison de la pandémie. L’économie française a donc baissé de 13,8 % selon la toute première estimation donnée par l’Insee. La baisse du PIB est plus importante en Espagne au deuxième trimestre (-18,5 %). Ce qui vient mettre un terme à six années de redressement économique.

 

Les différentes valeurs en cette fin de semaine

Parmi les valeurs en chute libre, l’on retrouve la société Lagardère qui détient la plus forte baisse du SBF 120 avec -11,69 % en raison de la crise sanitaire. Ensuite vient le Groupe Legrand qui cède 3 % après l’annonce d’un chiffre d’affaires organique en régression de 22,8 % durant le deuxième trimestre. Aussi, la maison-mère de British Airways, IAG, a perdu 6,88 % à la Bourse après la publication d’une perte d’exploitation de 1,365 milliard d’euros au T2.

Parallèlement, la banque BNP Paribas a fait une progression de 4,16 % pour s’installer à la tête du CAC 40. Ses résultats au deuxième trimestre étant au-dessus des attentes. La banque est imitée par la société Engie qui a réalisé un gain de 2,72 %. Une montée qui fait suite à la publication d’une revue stratégique partielle de ses activités de service. Toutefois, il a connu une plongée au niveau de ses résultats semestriels à cause de l’impact du coronavirus.