Point Marchés : Les actions baissent face aux incertitudes sur la reprise

  •   Le 26/06/2020 à 10h13
  •   DEHOUI Lionel

Nombreux sont les pays qui ont redémarré leur activité économique après le recul apparent de la pandémie au plan sanitaire. Aujourd’hui, après un moment de ralentissement de la propagation du coronavirus, le bilan sur les nouveaux cas de contamination est en hausse. Selon certains analystes, le déconfinement est bien précoce et tous les acteurs économiques craignent une nouvelle vague de l’épidémie. Les principaux marchés financiers en sont naturellement impactés, mais négativement. Ce jeudi, les principales Bourses du continent européen ont ouvert la séance dans le rouge en raison des doutes observés sur les marchés. À Paris, le CAC 40 cède 0,8 % à 4.832,64 points (08H00 GMT), le FTSE 100 lâche 1,1 % à Londres et le Dax perd 0,23 % à Francfort. L’EuroStoxx 50 chute de 0,67 %, le Stoxx 600 de 0,58 % et le FTSEurofirst 300 de 0,73 %. Ces chiffres amènent les investisseurs à craindre un ralentissement de la reprise.

Point Marchés : Les actions baissent face aux incertitudes sur la reprise

Quelques décisions importantes

Aux États-Unis, certains États ont publié des chiffres record de nouveaux cas de contamination au Covid-19. Il s’agit notamment de la Caroline du Sud, de la Floride et de l’Oklahoma. En 24H, les États-Unis ont connu plus de 36.000 cas supplémentaires. Ce qui n’est pas loin du pic enregistré fin avril (36.426). Les craintes ont été ravivées par la décision de certains gouverneurs de mettre en quarantaine les voyageurs en provenance de 9 autres États.

Cette décision a été prise par les gouverneurs du Connecticut, du New Jersey et de New York. À cela s’ajoute la décision prise par Walt Disney en Californie de retarder la réouverture d’hôtels et de certains parcs à thème. En plus, le géant du numérique Apple a décidé de refermer ses magasins. Selon l’analyste en chef d’Avatrade, Naeem Aslam, les investisseurs font tout pour éviter les actifs risqués.

Remarque : L’analyste rappelle que Wall Street est en attente de bonnes nouvelles concernant la recherche de vaccins contre le covid-19. Il note parallèlement que le thème des tensions entre l’Europe et les États-Unis est aussi de retour dans l’actualité. Toutefois, les investisseurs auront leur regard sur la réunion de politique monétaire de la BCE ainsi que sur le PIB américain et ceux de l’emploi.

 

Quelques valeurs en Europe

Au niveau des valeurs, les différents secteurs européens connaissent une baisse d’actions comme à la veille. Bien évidemment, le secteur du tourisme et des transports réalise la plus forte baisse (-1,47 %). Il est suivi de près par le secteur énergétique qui lâche 1,14 %. Le domaine bancaire recule de 0,72 %. Au Royaume-Uni, EasyJet abandonne 6,73 % avec la levée de 419 millions de livres Sterling via un placement d’actions. Ce dernier est réalisé pour faire face à la pandémie.

Par contre, la compagnie aérienne Lufthansa est en hausse avec un rebond de 12,86 % suite à une décision importante. En effet, l’homme d’affaires Hermann Thiele a annoncé l’approbation du programme de soutien de 9 milliards que le groupe aérien a négocié. De même, dès le lendemain de la publication d’un accord à l’amiable dans le dossier du Roundup (USA), Bayer a pris 0,77 %. Plus de 100.000 plaignants seront indemnisés par cet accord.