Point des Marchés : les rendements poursuivent leur hausse, l’Europe tend vers un repli

  •   Le 23/02/2021 à 05h16
  •   DEHOUI Lionel

Ce lundi 22 février 2021, les principales Bourses européennes tendaient vers une baisse à l’ouverture. Dans le même temps, la hausse des rendements obligataires continuait de soulever des inquiétudes. Lesquelles concernent les valorisations des actions, mais indépendamment des perspectives d’une reprise des activités économiques. C’est bien cette réalité qu’affirment les indices des différentes Bourses.

Point des Marchés : les rendements poursuivent leur hausse, l’Europe tend vers un repli
Droit image : Rock Cohen - Flickr

Les indices européens

Selon les contrats à termes de ce 22 février, plusieurs indices sont en baisse. Tel est le cas du CAC 40 dont les futurs suggèrent une baisse de 0,34 % à Paris. Pour le Dax, un repli de 0,76 % est attendu à Francfort alors que le FTSE de Londres recule de 0,89 %.

Par ailleurs, les investisseurs ont surveillé de très près la publication de l’indice Ifo dans la journée d’hier. Celui-ci en disait long sur le climat des affaires en Allemagne.

Au sein de la plupart des plus grands marchés mondiaux, le facteur dominant reste la hausse des rendements des emprunts. À cela, s’ajoute la nouvelle ascension des anticipations d’inflation.

Ces différentes tendances sont favorisées par la perspective de reprise progressive des activités économiques. Il faut souligner que les vaccins contre le coronavirus sont indirectement les principaux responsables.

 

La tendance : avantageuse ou pas ?

Les différentes discussions qui ont lieu actuellement aux États-Unis autour d’une politique de relance massive nourrissent davantage cette tendance. En effet, si celle-ci venait à être concrétisée, il y aura logiquement une augmentation des emprunts au Trésor de la première puissance économique mondiale.

Toutefois, cette même tendance avantage les cours des différentes matières premières. Mais globalement, elle n’aide pas les actions. Avec un tel contexte, les investisseurs attendent de pied ferme l’audition du président de la Réserve fédérale Jerome Powell ce mardi. Ce dernier devrait réaffirmer la détermination de la Banque centrale en vue de maintenir une politique monétaire ultra-accommodante. Un engagement qui devra durer aussi longtemps que possible.

De même, la déclaration de la présidente de la BCE, Christine Lagarde est attendue à 14 h 30 GMT au cours d’une conférence du Parlement européen. Les différents taux de changes font également état d’un suivi minutieux.

 

La réalité au niveau des taux de changes

À ce niveau, il faut souligner que les rendements de référence de la zone euro ont commencé cette nouvelle semaine avec une nette montée. Ils restent en effet dans le sillage des Américains. C’est le cas du Bund allemand à 10 ans qui gagne trois points de base et se retrouve à -0,293 %. Quant à son équivalent français, il est presque à l’équilibre avec -0,0374 %.

En revanche, le rendement des Treasuries à 10 ans avait atteint 1,394 %, soit sa plus belle performance en un an. Il continue ainsi son rapprochement de son niveau d’avant pandémie.

Enfin, le dollar se distingue dans les devises ce lundi en regagnant un peu de terrain, +0,06 %. Il faut noter qu’il avait atteint son niveau le plus bas depuis trois années face au dollar australien et à la livre sterling. En ce qui concerne l’euro, il revient vers 1,21 dollar après avoir dépassé 1,2120.