Point de Technicolor sur le processus de négociation

  •   Le 14/06/2020 à 20h21
  •   DEHOUI Lionel

Dans le cadre de la procédure de conciliation en cours depuis le 2 juin, les négociations engagées avec les prêteurs avancent selon Technicolor. Cette annonce a été faite lors d’un communiqué de presse par la société.

Tradez l'action Technicolor !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Point de Technicolor sur le processus de négociation

Aperçu du communiqué de presse de Technicolor

Conformément à sa déclaration, le groupe a rappelé les différents points faisant l’objet de ces négociations. Premièrement, le groupe souhaiterait avoir le privilège de demander l’ouverture d’une sauvegarde financière accélérée (SFA) en France et visant la société.

En second lieu, l’entreprise réclame la possibilité de demander une reconnaissance de la sauvegarde financière accélérée aux États-Unis. Ceci dans le but de faciliter la mise en œuvre d’une opération de restructuration, conformément à la procédure de reconnaissance.

Technicolor explique la procédure de reconnaissance en déclarant que c’est une procédure qui vise principalement à acter les effets de la SFA française aux États-Unis, à travers un processus allégé. Une procédure qui permettra notamment de reconnaître les effets d’une SFA étrangère aux États-Unis.

L’intérêt que peut tirer Technicolor de la SFA est clair. Au lieu de disposer du consentement des prêteurs concernés à 100 % pour la mise en œuvre de l’opération de restructuration en conciliation, seul l’accord de la majorité des 2/3 sera considéré grâce à la sauvegarde financière accélérée.

 

SFA, une solution à risque zéro pour Technicolor ?

Tel qu’il est annoncé dans un communiqué du 4 juin, le groupe a confirmé la réception d’une proposition globale indicative de la part des établissements financiers. Les institutions financières ayant pris part à cette proposition représentent environ 59 % des prêteurs de la Facilité du Crédit Renouvelable et du Prêt à Terme B. Un geste qui permettra à la société de réduire ses dettes et de couvrir ses besoins de liquidités actuels.

Toutefois, il est important de noter que la procédure de reconnaissance et la SFA ne sont d’aucune menace pour les autres créanciers du groupe. De même, il n’y a pas d’impact à craindre sur le fonctionnement normal de l’entreprise.

Technicolor a également annoncé une autre demande de contrat de ses prêteurs actuels au titre des Contrats de Crédits. Le souhait de la société est d’avoir la capacité de demander la procédure de reconnaissance et l’ouverture de la SFA sans que cela ne représente un défaut de paiement conformément aux Contrats de Crédits.

Par ailleurs, le groupe compte tenir le marché au courant du résultat des négociations avec ses prêteurs sur les Contrats de Crédits.

 

Bref aperçu sur les Contrats de Crédits

Le terme «Contrats de Crédits» regroupe un ensemble de contrats de crédits. Il s’agit en premier lieu de l’accord de crédit «Facilité de Crédit Renouvelable» conclu le 21 décembre 2016 pour une somme de 250 millions d’euros. En second lieu, le contrat de crédit «Prêt à Terme B» conclu le 6 décembre 2016 pour une somme de 1 milliard d’euros. Le contrat «Facilité de Crédit» conclu le 6 novembre 2017 pour 125 millions de dollars fait également partie de la liste et pour finir l’accord «Crédit-Relais» du 5 mars 2020 pour 110 millions de dollars.