Placements FCPI – FIP : Ce qu’il faut retenir

Grâce à leurs actifs singuliers et à leurs avantages fiscaux, les FCPI et FIP sont devenus des supports d’investissement très populaires auprès des épargnants. Ils représentent en effet une alternative de placement intéressante qu’il est judicieux d’envisager si vous avez un capital à investir. Nous vous proposons donc de découvrir ici tout ce qu’il faut retenir à propos du FCPI et du Fond d’Investissement de Proximité.  

Placements FCPI – FIP : Ce qu’il faut retenir
Note: 4.32 22 votes

 

Comment fonctionnent les FCPI et FIP ?

Les FCPI et FIP sont ce qu’on appelle des « placements en actions non cotées ». Il s’agit ici d’investir sur le long terme sur les actions de petites et moyennes entreprises.

Pour un FCPI, on table sur une composition d’au moins 60% de valeurs mobilières et de parts de SARL innovantes. Pour un FIP, la composition comprend au moins 60% d’actions de PME dont au moins 10% sont des PME régionales.

Ces deux types d’investissements sont sur le long terme avec une durée de vie d’approximativement huit années. Les parts sont ainsi remboursées lors du dénouement des fonds.

Les FCPI et FIP représentent une opportunité de placement intéressante en raison d’une fiscalité avantageuse et de l’originalité de leurs actifs. Ils ne représentent cependant généralement qu’une petite part d’un portefeuille boursier et ne doivent en aucun cas être majoritaires.

 

Quel est le rendement d’un FCPI ou d’un FIP ?

Il est difficile voire impossible de déterminer précisément ce que sera le rendement de votre Fonds Commun de PIacement dans l’Innovation ou FIP au moment de sa souscription car ce dernier est fonction des résultats des entreprises émettrices.

Il est cependant possible de se faire une idée de la rentabilité d’un tel fond en étudiant différents critères comme sa valeur liquidative, sa performance et son taux de rendement interne.

Vous pourrez bien entendu prendre conseil auprès de votre banque ou d’un spécialiste financier pour bien choisir vos FCPI et FIP.

 

Les avantages fiscaux des FCPI et FIP :

Le FCPI et FIP présentent un réel intérêt de par leurs avantages fiscaux qui s’appliquent sur l’impôt sur le revenu et sur l’ISF pour les investisseurs concernés.

Ils permettent en effet de réduire le montant de l’impôt sur le revenu de l’ordre de 22% du montant des versements effectués au cours de l’année d’imposition. Cette réduction d’impôt est obtenue au moment de la souscription des fonds.

Il est cependant important de noter que cette réduction d’impôt liée aux investissements sur les FCPI ou FIP est plafonnée. Le plafond actuel est de l’ordre de 2 640€ pour une personne seule et 5 280€ pour un couple.

En parallèle de cette réduction de l’impôt sur le revenu, les FCPI et FIP ouvrent une réduction de l’ISF de l’ordre de 50% du montant des versements effectués dans l’année d’imposition.  Cette réduction est également obtenue lors de la souscription des parts. Elle est cependant plafonnée à 18 000€.

Il est important de noter ici que les avantages fiscaux sur l’impôt sur le revenu et l’ISF sont cumulables pour les placements sur les FCPI et FIP.