PIERRE & VACANCES : après un semestre médiocre, le groupe va présenter un nouveau plan début mai

  •   Le 20/04/2021 à 14h56
  •   DEHOUI Lionel

Pour le compte du premier semestre 2020-2021, Pierre & Vacances a malheureusement enregistré des résultats moins satisfaisants. Publiant un chiffre d’affaires de 297,2 millions d’euros, le spécialiste des villages de vacances et des résidences de tourisme a connu un semestre un peu difficile. Son bilan a chuté de 57,3 %, comparativement à la même période de l’année dernière (2019-2020).

PIERRE & VACANCES : après un semestre médiocre, le groupe va présenter un nouveau plan début mai

Les raisons qui justifient la chute de Pierre & Vacances

Sans surprise, la crise sanitaire provoquée par le coronavirus a eu un impact significatif sur les activités du groupe. En raison des mesures de restriction prises par les différents gouvernements d’Europe, Pierre & Vacances a fortement été pénalisé dans sa croissance.

À cet effet, le Président du Tribunal de commerce de Paris avait ouvert une procédure de conciliation. Cette action a été requise par le groupe, alors qu’il ne trouvait pas de solutions pour sortir de la crise. La procédure avait commencé le 2 février et durera 4 mois. Toutefois, ce délai peut être prolongé en cas de besoin.

Actuellement, le principal objectif de l’entreprise est de trouver de nouveaux bailleurs pour relancer son développement. Bien que la tâche ne soit pas aisée, l’administration ne ménage aucun effet pour en arriver à bout.

 

Pierre & Vacances recherche de nouveaux partenaires financiers

Sous l’égide des conciliateurs, les négociations sont toujours en cours entre la société et ses partenaires financiers futurs ou actuels. Le but de ces discussions est surtout de trouver un nouveau financement sous forme de dette, d’un montant de 250 millions d’euros.

D’après les échanges, une première tranche de ce montant devrait être disponible dès le mois de mai prochain. Quant à la deuxième tranche, elle fera l’objet de décaissement dans la période d’automne 2021.

Par ailleurs, ces deux tranches permettront au groupe d’être totalement en mesure de prendre en charge ses futures activités. Ceci, en attendant que ses propres fonds se consolident, pendant qu’un processus de renforcement de son capital est en cours.

 

Les autres perspectives envisagées par le groupe

Dans la recherche de solutions pour surmonter la crise à laquelle il fait face, Pierre & Vacances a pris un certain nombre de mesures. Parmi celles-ci, figure la suspension de règlement des loyers de ses partenaires techniques par la conciliation.

À ce sujet, des discussions sont présentement en cours avec les bailleurs du groupe ou leurs représentants. Celles-ci visent notamment à trouver des perspectives pour le paiement desdits loyers.

Souhaitant se relever de la crise par tous les moyens, Pierre & Vacances a également demandé de l’aide auprès des pouvoirs publics. Avec les dernières mesures adoptées sur les remontées mécaniques des stations de montagne, la société demande alors une indemnisation.

En somme, Pierre & Vacances est à pied d’œuvre pour rétablir sa santé financière. D’après l’administration, un rebondissement est possible dès la réouverture de ses domaines et résidences. La société met également en place un nouveau plan stratégique dénommé "RE-INVENTION". Ce dernier contient en effet les nouveaux objectifs du groupe et sera présenté au début du mois de mai.