Test d’un vaccin pour les 12-15 ans par Pfizer et BioNTech

  •   Le 03/05/2021 à 09h34
  •   HARMANT Adeline

Les plus jeunes vont-ils pouvoir aussi bénéficier du vaccin à ARN Messager de Pfizer et BioNTech. C’est ce qu’il semblerait étant donné que les deux laboratoires viennent d’annoncer vendredi 30 avril qu’ils avaient déposé une demande d’autorisation pour leur vaccin anti-covid en ce qui concerne les jeunes de 12-15 ans. Cette demande va ainsi ouvrir la voir à une nouvelle homologation de la part de l’Union Européenne dès le mois de juin prochain.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

Une étude concluante pour cette tranche d’âge :

C’est bien entendu sur la base d’une première étude qui a démontré une efficacité à hauteur de 100% pour cette tranche d’âge que les laboratoires Pfizer et BioNTech ont demandé une extension de l’autorisation préalablement obtenue jusqu’ici pour les personnes de plus de 16 ans comme le précise le communiqué. Rappelons cependant que ce processus prendra entre quatre et 6 semaines avant d’aboutir.

Rappelons également que cette demande n’est pas la première puisqu’une demande similaire a été déposée par les deux entreprises aux Etats-Unis au début du mois d’avril. L’autorisation a d’ailleurs été accordée par la FDA ou Food and Drug Administration qui est l’autorité américaine des denrées alimentaires et des médicaments.

Les requêtes ainsi déposées sont basées sur les données obtenues à partir d’une étude de Phase 3 qui ont été publiées à la fin du mois de mars. Celles-ci montrent une efficacité de 100% du vaccin dans la prévention des formes graves de la maladie pour cette nouvelle tranche d’âge. Les données ont également démontré que le vaccin était bien toléré en général. Quant aux effets secondaires, ils sont généralement en cohérence avec ceux observés chez les personnes de 16 à 25 ans.

 

Un premier vaccin à destination des enfants :

Actuellement, aucun vaccin n’est sur le marché pour les enfants qui sont moins exposés à des formes graves de la maladie et dont la vaccination n’est pas encore jugée comme une priorité. Mais les enfants représentent tout de même une part importante de la population et doivent donc aussi être immunisés si on souhaite freiner la transmission selon les experts.

Jeudi dernier, le ministre allemand de la santé a jugé qu’une vaccination était possible au plus tard pour les vacances d’été pour les 12-15 ans. En ce qui concerne les 5 à 12 ans, le directeur de BioNTech continue de tabler sur des résultats de l’étude clinique en juillet et s’estime en bonne voie pour une autorisation dès septembre 2021.

Notons également que plusieurs autres essais de vaccins à destination des enfants sont en cours et que les deux laboratoires demandent également cette autorisation pour les 12-15 ans à d’autres autorités de régulation dans le monde.

Une immunité collective semble possible en Europe en juillet et au plus tard en août si le vaccin se montre également efficace contre le variant indien.