Baisse du pétrole et intervention de Donald Trump

  •   Le 12/08/2020 à 12h24
  •   HARMANT Adeline

Lors de la séance d’hier soit mardi 11 août 2020, le cours du pétrole a terminé en légère baisse pendant que le dollar américain limitait ses pertes dans un marché en retrait et en attendant la publication des stocks de pétrole aux Etats-Unis. Dans la foulée, Donald Trump tente d’intervenir pour soutenir le WTI.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Baisse du pétrole et intervention de Donald Trump
Droit image : ben klocek - Flickr

Evolution baissière du cours du pétrole :

Comme indiqué en introduction, les cours du pétrole ont terminé en repli mardi avant la diffusion du rapport sur les stocks américains.

Sur le marché londonien, le prix du baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en octobre perdait 59 cents soit 1.1% de sa valeur et a terminé la séance à 44.50 dollars. Sur le marché new-yorkais, le baril de WTI à livraison pour septembre a chuté de 33 cents ou 0.8% de sa valeur et a terminé la séance à 41.61 dollars.

En cours de séance et alors que le dollar américain regagnait quelques points, la tendance s’est inversée. En effet, la force du dollar a entrainé un coût plus élevé pour les achats de barils et donc une baisse de la demande.

Selon les analystes, le rapport de l’EIA ou Agence américaine d’information sur l’énergie, les données du rapport sur les stocks qui doivent être publiées aujourd’hui ont de grande chances de montrer un nouveau recul des réserves de pétrole brut. Cette agence a également diffusé, pendant la journée d’hier, un rapport mensuel dans lequel elle revoir à la hausse ses prévisions sur la moyenne des prix du baril de Brent et du baril de WTI en 2020. Son estimation sur la production totale de brut aux USA a quant à elle été revue à la baisse à seulement 11.3 millions de barils par jour.

Rappelons qu’en début de séance, le prix de l’or noir avait profité de l’optimisme des marchés financiers suite aux nouveaux programmes de relance économique annoncées par Donald Trump.

 

Donald Trump annonce de nouvelles mesures de soutien :

Le week-end dernier soit samedi, le président américain Donald Trump avait signé quatre décrets qui prévoyaient un gel des charges salariales, une allocation chômage prolongée de 400 dollars par semaine, des protections pour les locataires menacés d’expulsion et un report du remboursement des emprunts étudiants.

Il est cependant possible que ces mesures soient contestées en justice étant donné que c’est le Congrès qui congère la plupart des décisions budgétaires du pays.

Par ailleurs et pour contrer la baisse de la demande de pétrole brut, l’OPEP et l’OPEP + ont décidés de diminuer fortement la production de pétrole brut depuis le mois de mai avec des limites fixées par pays. On retiendra également la volonté ferme de l’Irak de réduire sa production et qui va renforcer la confiance des investisseurs. Ce pays a en effet produit davantage que ce que lui autorisait le quota durant le printemps fait actuellement beaucoup d’efforts pour se rattraper.