Le pétrole brut en baisse après une décision de l’Arabie Saoudite

  •   Le 08/09/2020 à 06h42
  •   HARMANT Adeline

Durant cette première séance de la semaine, le prix du pétrole brut a connu une nouvelle baisse, notamment à cause des effets toujours présents de la crise du Covid-19, mais également à la suite d’une décision de l’Arabie Saoudite concernant ses prix. Nous vous proposons d’en apprendre un peu plus à propos de cette actualité dans cet article.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le pétrole brut en baisse après une décision de l’Arabie Saoudite
Droit image : anax44 - Flickr

Le pétrole ouvre la semaine en baisse :

Doit-on s’attendre à un prix du baril de WTI en dessous des 39 dollars ? Cela reste totalement envisageable aujourd’hui au regard du contexte actuel de ce marché. Rappelons en effet que la Chine ralentit actuellement ses achats d’or noir, que le traffic aérien ne montre qu’une reprise extrêmement faible et que les automobilistes américains consomment moins depuis la fin des vacances. Or, de son côté, la production continue d’augmenter de jour en jour malgré l’absence de reprise économique mondiale.

Ainsi et pendant la séance de ce lundi, les prix de l’or noir sont retombés à des plus bas sur un mois pour le Brent et sur deux mois pour le WTI, à cause des inquiétudes persistantes concernant la demande et de la baisse des prix du pétrole saoudien.

Ce matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre descendait ainsi à 42.08 dollars sur le marché londonien, soit une baisse de 1.36% comparativement à sa clôture de vendredi. Quant au baril de WTI, il cotait 39.17 dollars soit une baisse de 1.51%. Juste après l’ouverture de la séance en Asie, le Brent est tombé à 41.51 dollars et le WTI à 38.55 dollars soit leurs niveaux les plus bas depuis juin et juillet.

C’est notamment l’annonce de l’Arabie Saoudite à propos de sa plus forte baisse de prix en 5 mois concernant sa production à destination de l’Asie que cette chute a eu lieu alors même que les inquiétudes grandissent quant à la reprise de la demande.

 

Le trafic aérien plombe également le secteur :

Il faut dire que la baisse du trafic automobile en cette fin de vacances, notamment aux Etats-Unis n’est pas la seule raison de ces inquiétudes des investisseurs. En effet, le trafic aérien est lui aussi loin d’avoir retrouvé des niveaux normaux et la demande de carburant pour les avions est au plus bas. Les efforts de l’OPEP n’ont pas réussi à endiguer cette perte d’intérêt des traders pour l’or noir.