Pas de hausse ni de pullback pour le CAC40 ce lundi

  •   Le 08/12/2020 à 15h55
  •   DEHOUI Lionel

Le CAC40 a terminé sa séance en baisse ce lundi. Il est d’abord resté figé pendant plus de 7 heures dans le corridor 5.555/5.570, avant de clôturer vers 5.573, soit en chute de 0,64 %. Du côté de Wall Street, le Nasdaq a progressé de 0,5 %, compensant ainsi le recul de 0,4 % affiché par le Dow Jones.

--- Publicité ---
Trader le CAC 40 !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Pas de hausse ni de pullback pour le CAC40 ce lundi

Les investisseurs restent persévérants à 72 H de l’ultime réunion de la BCE

Les opérateurs ont essayé de maintenir une stabilité des cours du marché ce lundi. Alors que la dernière réunion de la Banque centrale européenne est prévue dans moins de 72 heures, ceux-ci ne veulent rien lâcher. Ils espèrent que la BCE décidera de prêter main-forte à une reprise économique, actuellement en difficulté. En effet, celle-ci pourrait augmenter ses rachats d’actifs afin de limiter les impacts de la pandémie sur l’économie.

À cet effet, César Perez Ruiz, le responsable des investissements chez Pictet Wealth Management, rappelle que les banques centrales jouent bien leur rôle en matière de politique économique. Celles-ci permettent aux marchés à risques extrêmement élevés d’évoluer normalement.

Par ailleurs, les négociations à propos du Brexit viennent d’entrer dans leur phase décisive. Ainsi, les opérateurs espèrent toujours qu’une issue favorable sera trouvée avant le 31 décembre. Cependant, un « no deal Brexit » menace toujours, étant donné que les discussions de ce week-end n’ont pas connu de grandes avancées.

 

Dossier sur le Brexit, la pression monte

William Davies, analyste chez Columbia Threadneedle Investments, a déclaré que l’ultimatum du 31 décembre approche et on saura très bientôt si les négociateurs des deux parties engagées dans les discussions sont parvenus à un accord.

Aussi, on saura si lesdites parties sont toujours indécises ou si ce sont les discussions qui ont trop traîné au point de nécessiter un délai supplémentaire, poursuit-il. De plus, William Davies ajoute que dans tous les cas, il y a une forte possibilité pour qu’un accord soit trouvé, même si les contours de celui-ci devront être discutés plus tard.

En attendant, le Conseil européen des chefs d’États et de gouvernement qui se tiendra jeudi et vendredi permettra sans doute de faire de bonnes avancées sur le dossier. Aussi, il permettra de régler la question du véto mis par la Pologne et la Hongrie au sujet de la ratification du plan de relance de 750MdsE.

Par ailleurs, l’Allemagne a connu une augmentation dans sa production industrielle. En effet, le pays a progressé de 3,2 % en octobre, contre 2,3 % le mois précédent. Ces chiffres émanent d’une étude de l’office fédéral de la statistique.

 

Du côté des valeurs

À la Bourse de Paris, les valeurs bancaires ont dégringolé. On note ainsi une baisse allant à près de 2,9 % pour l'action Crédit Agricole. Quant à l'action Société Générale, elle a perdu 2,7 % ce lundi. Cependant, le groupe a annoncé deux grandes initiatives stratégiques dans le segment de la banque de détail en France. Cela concerne d’une part la fusion entre Crédit du Nord et Société Générale, et d’autre part le renforcement de la croissance de Boursorama.

En effet, la fusion des deux institutions bancaires Crédit du Nord et Société Générale, va permettre de mettre en place un ensemble de services qui réunira environ 10 millions de clients. Par ailleurs, de son côté, Oddo BHF réitère son conseil « achat » sur Spie et élève son objectif de cours de 19,5 à 23,5 euros.