Le CAC40 en hausse après le plongeon de la semaine écoulée

  •   Le 03/02/2021 à 17h53
  •   DEHOUI Lionel

Avant l’ouverture de ce lundi, la Bourse de Paris affichait déjà des signes de régression. Le vendredi dernier, elle a connu sa plus grosse chute hebdomadaire en 3 mois. Ceci, en raison d’une hausse de la volatilité sur presque tous les marchés mondiaux.

--- Publicité ---
Trader le CAC 40 !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Le CAC40 en hausse après le plongeon de la semaine écoulée
Droit image : Guilhem Vellut - Flickr

Une fin de semaine difficile pour les investisseurs

Moins d’une heure avant l’ouverture du marché ce lundi, le contrat à terme sur l’indice CAC 40 a grimpé de 0,66 %. Un chiffre qui annonçait une semaine prometteuse, suite à la catastrophe observée les jours antérieurs.

En effet, sur l’ensemble de la semaine, la Bourse de Paris a plongé de 2,88 %, dont 2,02 % pour le vendredi uniquement. Cette semaine a notamment été la plus dure pour les investisseurs depuis la période des élections américaines.

Dans la journée du 1er février, les marchés asiatiques ont tenté de retrouver leur humeur. En conséquence, les contrats à terme américains et les marchés européens ont également pris de l’élan.

 

Une volatilité provoquée par les investisseurs particuliers

L’incident observé la semaine dernière a été occasionné par l’invasion du marché de la part des investisseurs particuliers. Ainsi, si la bourse parisienne a ouvert en hausse en avant-séance ce lundi, c’est pour une raison évidente. En effet, elle essayait de s’assurer que la volatilité observée la semaine dernière était encore aussi importante.

Sur le plan macroéconomique, la petite progression affichée en avant-séance pourrait s’expliquer par la proposition de quelques sénateurs à Joe Biden. Ces derniers ont proposé au président américain un plan de soutien de 600 milliards de dollars en lieu et place de son plan d’urgence de 1 900 milliards qu’il préconisait.

En outre, les investisseurs auraient certainement bien accueilli les chiffres affichés par l’indicateur de l’activité manufacturière en Chine. Celui-ci a continué sa hausse au cours du mois de janvier. Toutefois, c’était à son plus faible rythme en sept mois, en raison de la baisse des demandes liée au Covid-19.

 

Les dernières actualités du côté des valeurs

Le Royaume-Uni a décidé de commander 40 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19. La commande a été faite auprès de la société franco-autrichienne Valneva et la livraison est prévue pour 2022. Il s’agit d’une décision qui porte à 100 millions, le nombre de doses de vaccins commandées auprès de la société.

Quant à la gare du Nord à Paris, c’est le groupe Bouygues qui a été choisi pour conduire le chantier de rénovation évalué à 600 millions d’euros. L’annonce a été faite par la présidente de StatioNord (une entreprise d’économie mixte regroupant la SNCF et la société Nhood), dans une interview accordée aux Échos.

En ce qui concerne le marché automobile français, le comité des constructeurs d’automobiles (CCFA) a annoncé une baisse des chiffres en janvier. C’est un recul provoqué également par la crise sanitaire, liée à la pandémie du Coronavirus.

En résumé, la dernière semaine du mois de janvier a été marquée par une forte régression à la Bourse de Paris. Toutefois, avant l’ouverture de ce lundi, les investisseurs ont fait de leur mieux pour tenter de reprendre le contrôle.