Paris maintient sa tendance malgré les chiffres d’emploi américains

  •   Le 08/12/2020 à 10h58
  •   DEHOUI Lionel

La Bourse de Paris reste stable ce vendredi et clôture avec une légère hausse de 0,3 % à 5.590 points. Les cours n’ont pas trop bougé depuis l’ouverture, comme si les investisseurs attendaient un élément déclencheur pour agir.

--- Publicité ---
Trader le CAC 40 !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Paris maintient sa tendance malgré les chiffres d’emploi américains

Les justifications avancées par les économistes

La Bourse parisienne s’est tenue à l’écart du marché ce vendredi, alors que les chiffres du NFP annoncés avaient de quoi faire bouger les investisseurs. D’après ces valeurs, l’économie américaine a créé deux fois moins d’emploi non agricole qu’espéré en novembre. Il s’agit d’ailleurs du bilan le plus faible enregistré ces six derniers mois après celui d’octobre.

D’après les économistes, les indicateurs liés au marché du travail avaient annoncé des prévisions mitigées lors des semaines précédentes. Mais c’est ADP qui a le plus déçu avec l’annonce de 310.000 emplois plutôt que les 450.000 attendus. On pourrait donc dire que les investisseurs avaient déjà eu le temps de prendre leur disposition et que les chiffres du NFP n’étaient plus nouveaux pour eux.

Par ailleurs, on note un recul des inscriptions hebdomadaires au chômage. Celles-ci ont nettement replié pour s’établir à 712.000. Au cours de la semaine précédente, elles étaient à 787.000. L’autre signe rassurant est la baisse de la moyenne mobile sur quatre semaines.

 

Pfizer ne pourra plus livrer tous les vaccins prévus pour 2020

Si les différents marchés n’ont pas réagi aux chiffres du NFP, le marché américain quant à lui, a été affecté par une mauvaise nouvelle annoncée jeudi soir. En effet, le groupe biopharmaceutique Pfizer a déclaré qu’il rencontre quelques problèmes. Ces derniers ont notamment rapport avec la production de certains composants de son vaccin contre le Covid-19.

En conséquence, la société se voit dans l’incapacité d’atteindre ses objectifs de livraisons de vaccins d’ici le 31 décembre 2020. Elle a donc réduit de moitié lesdits objectifs. Cette nouvelle a plus ou moins impacté Wall Street. À l’ouverture, un trader a d’ailleurs prévenu que l’analyse des marchés d’actions donnerait des signaux d’achat à la baisse.

 

Alstom et Dassault Aviation terminent la semaine en beauté

Le groupe Alstom a annoncé que son opération d’augmentation de capital d’environ 2 milliards d’euros a été effectuée avec succès. Au terme de la période de souscription qui a pris fin le 30 novembre 2020, l’ensemble de la demande a donné plus de 3,4 milliards d’euros. Soit un taux élevé estimé à près de 171,4 %.

De son côté, le titre Dassault Aviation a évolué d’environ 6 % ce vendredi à la Bourse de Paris. En effet, l’Indonésie serait sur le point de finaliser rapidement un accord concernant l’acquisition de 48 Rafales, a annoncé La Tribune.

 

Partenariat entre Renault et Faurecia Clarion Electronics

Les groupes Renault et Faurecia Clarion Electronic ont décidé de se mettre en collaboration. Ce partenariat a pour objectif de réparer les engins électroniques multimarques en Europe. Dans le cadre de cet accord, Renault aura ainsi la possibilité d’augmenter les niveaux de ses garagistes et partenaires réparateurs. Ceux-ci pourront avoir accès à la réparation de plus de 1000 appareils de 23 marques de véhicules différentes.

En outre, Jefferies a réitéré sa recommandation d’achat sur l'action AXA et remonte sa cible de cours de 27 à 27,5 euros.