Norvège : Tesla contraint de verser une somme de 13 000 euros à ses clients

  •   Le 30/05/2021 à 12h18
  •   DEHOUI Lionel

Après avoir lancé ses véhicules Model S et X, Tesla a procédé à une mise à jour de son logiciel en 2019. Une mise à jour qui a diminué la vitesse et l’autonomie de ces deux modèles. Mécontents, quelques clients norvégiens ont décidé de porter plainte contre le groupe. Ils ont obtenu gain de cause et Tesla est condamné à leur verser près de 13 000 euros chacun.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Une situation qui se répète

Les Norvégiens ne sont pas à leur première tentative dans les procédures judiciaires contre Tesla. Ils avaient déjà poursuivi le groupe en 2016 puis en 2018, et ont toujours eu gain de cause. Ainsi, à chaque fois que Tesla communique des affirmations qu’ils trouvent erronées, ces clients ne manquent pas d’occasion pour se plaindre.

La Norvège représente l’un des plus gros marchés de Tesla. Pour cette raison, le groupe a décidé de dédommager individuellement les plaignants en 2018. Son objectif était de ne pas perdre la face à cause de quelques clients protocolaires. Cependant, ce mode de règlement a de nouveau été retenu en 2021 et pourrait coûter très cher à Tesla cette fois.

D’après les faits, ce sont environ trente propriétaires des Model S 85 et Model X 85 fabriqués entre 2013 et 2015 qui ont poursuivi Tesla. Ils reprochent à ce dernier d’avoir fortement réduit l’autonomie et la vitesse des batteries lors des dernières mises à jour. Pour s’expliquer, Tesla a prétendu que ses nouveaux réglages sont uniquement dans l’intérêt des batteries.

 

La décision de la justice norvégienne

Le tribunal norvégien qui a été saisit par les plaignants a rendu une décision en faveur de ceux-ci. La juridiction a décidé que Tesla a bien fait de faire des mises à jour pour une meilleure forme des véhicules. Cependant, elle soutient que les améliorations apportées par le constructeur automobile ne devraient pas réduire les performances des voitures.

En fait, les mises à jour 2019.16.1 et 2019.16.2 ont diminué la vitesse de charge et l’autonomie des Model S 85 ou X 85. Selon les explications de Tesla, cette modification avait pour but d’augmenter la durée de vie des automobiles. Une explication rejetée par les autorités norvégiennes, car l’un des clients a pu démontrer que les véhicules ont perdu leur autonomie de 11 %.

 

Une décision qui pourrait plonger davantage Tesla

Selon les personnes mécontentes, le rayon d’action de la batterie était de 400 km au départ. Cependant, après les modifications, celui-ci a chuté à 50 km, voire 20 km pour certains cas. Afin de dédommager les 30 clients, le tribunal a condamné Tesla à leur payer une somme de 136 000 couronnes chacun. Cela représente environ 13 000 que recevra chaque plaignant, pour compenser cette perte de performance.

En outre, ce jugement est le pire que pouvait espérer le constructeur automobile. Si d’autres clients norvégiens venaient également à saisir la justice, la mise à jour de Tesla pourrait lui coûter bien plus cher.

Les modèles qui font objet de litiges actuellement ont été vendus à 10 000 exemplaires en Norvège. Si tous les propriétaires arrivaient à réclamer un dédommagement, le groupe pourrait avoir à payer près de 130 000 000 d’euros. Ceci, sans compter les clients des autres pays qui penseront à saisir leurs justices respectives et demander des compensations similaires.