Nomination de Yannick Assouad au poste de Directrice Générale Adjointe Avionique chez Thalès

  •   Le 07/07/2020 à 13h54
  •   DEHOUI Lionel

Spécialisé dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre, Thalès est un groupe d’électronique ayant son siège à Paris. Il œuvre activement pour donner le meilleur dans ce domaine tout en se conformant aux nouvelles exigences mondiales. Au titre de l’année 2019, il a employé près de 80 000 salariés à travers le monde et dispose d’un chiffre d’affaires estimé à 18,4 milliards d’euros.

Tradez l'action Thales !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Nomination de Yannick Assouad au poste de Directrice Générale Adjointe Avionique chez Thalès
Droit image : Andrew Skudder - Flickr

Les tenants de cette nomination

Ce lundi, la société a annoncé la nomination de Yannick Assouad, en qualité de directrice adjointe au sein du comité exécutif. Cette nomination prendra effet dès le 1er octobre prochain. En effet, l’actuel directeur général adjoint, monsieur Gil Michielin, ira en retraite à compter du mois d’octobre prochain. C’est ainsi que Yannick Assouad a été désignée pour sa succession afin de faire preuve de ses nombreuses compétences.

Pour rappel, la future directrice adjointe du groupe Thalès était jusqu’à mi-mars à la tête du grand groupe Latécoère. Son statut d’ancienne directrice est un grand atout pour le leader de l’électronique Thalès. Pendant qu’elle occupait ce poste, elle était positivement reconnue pour son talent dans l’innovation et dans la bonne gestion. Des qualités de leadership qui seront désormais mises au profit du groupe de technologie français afin de donner de meilleurs rendements.

 

À savoir sur le groupe Thalès

Majoritairement présent en Europe, le groupe Thalès s’est engagé dans la lutte contre l’émission de carbone. Il est également implanté en Asie, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Australie–Nouvelle-Zélande. Il offre à ses clients de nouveaux services afin de les aider à réduire leurs propres émissions. Patrice Caine est son directeur général et il préside le conseil d’administration composé de 13 membres.

Ce modèle d’affaires est caractérisé par quatre piliers à savoir :

  • Le haut niveau de R&D ;
  • L’expertise digitale ;
  • La première position dans chacun des métiers de son domaine ;
  • La présence dans plus de la moitié du monde.

Sur le plan financier, la situation du groupe Thalès est stable depuis fin 2019. Son ratio dette/bénéfice d’exploitation est de 0,6 avec un autofinancement libre de 1,4 milliard d’euros. En fin mars, la trésorerie du groupe a été renforcée de 4,9 milliards d’euros pour faciliter le bon déroulement des activités. Son carnet de commandes s’élève à 36,5 milliards d’euros.

Par ailleurs, la société fonctionne avec un capital détenu par deux (2) principaux actionnaires. Il s’agit de Dassault Aviation qui détient 24,63 % et l’État français qui en détient 25,68 %. Les salariés quant à eux ne détiennent que 3 % du capital.

 

Les impacts de la pandémie sur les activités du groupe Thalès

Comme la majorité des sociétés à travers le monde, le groupe de technologie français a connu des modifications dans ses activités à cause de la pandémie de Coronavirus. Ses activités aéronautiques et DIS sont principalement les plus touchées. Quant aux autres activités, elles sont victimes de la baisse des ventes et des commandes qui proviennent des pays émergents. Aussi, les projets établis pour le compte de l’année 2020 sont suspendus et le démarrage du second trimestre est à la traîne. Toutefois, des mesures adéquates sont prises pour limiter les impacts négatifs de cette pandémie.