Nokia annonce une année 2021 difficile après de meilleurs résultats obtenus au T4

  •   Le 08/02/2021 à 16h16
  •   DEHOUI Lionel

L’équipementier télécoms finlandais Nokia a terminé l’année 2020 avec de meilleures performances au quatrième trimestre. Cependant, contre toute attente, l’entreprise prévient que son activité au titre de l’année 2021 devrait connaître des difficultés.

--- Publicité ---
Tradez l’action Nokia !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

Nokia réalise de belles performances au T4

L’activité de Nokia au titre de l’année 2020 a connu de très belles performances au quatrième trimestre. Au cours de cette période, l’équipementier télécoms a enregistré de bons résultats supérieurs aux attentes du marché. En effet, le chiffre d’affaires et le bénéfice sous-jacent du groupe ont été meilleurs que prévu.

Cependant, au T4, l’entreprise finlandaise a connu une diminution partielle de la croissance des ventes d’équipements 5 G. Ceci est notamment dû à la régression enregistrée dans les réseaux d’accès radio (RAN). Cette activité a fait état d’un CA en baisse de 7 %. Celui-ci s’établit ainsi à 5,04 milliards d’euros.

Sur la période d’octobre à décembre, Nokia a enregistré au total un recul de 5 % de son chiffre d’affaires. Ce dernier s’élève donc à 5,67 milliards d’euros. Ce montant est légèrement supérieur aux prévisions du marché qui visait en moyenne 6,42 milliards d’euros. Par ailleurs, le bénéfice sous-jacent s’est établi à 0,14 euro par action, contre 0,15 euro au T4 de l’année 2019.

 

Nokia s’attend à une année 2021 difficile

Si l’entreprise multinationale de télécommunications Nokia a terminé l’année 2020 sur un bond au T4, elle reste cependant moins optimiste pour l’année 2021. En effet, le groupe finlandais a annoncé que l’activité de cette année sera difficile. En 2020, il avait enregistré des revenus évalués à 21,9 milliards d’euros.

Ainsi, l’équipementier télécoms a prévenu que ses revenus feraient état d’un recul en 2021. Ils devraient s’établir entre 20,6 milliards et 21,8 milliards d’euros. Aussi, Nokia a estimé compter sur une marge d’exploitation sous-jacente comprise entre 7 % et 10 %, contre un pourcentage de 9,7 % au titre de l’année dernière.

Selon le PDG de Nokia, 2021 sera une année de transition qui sera portée par des vents contraires significatifs. Cette situation est notamment due à la perte de parts de marché et à l’érosion des prix en Amérique du Nord. Il faut rappeler que depuis sa prise de fonction en août dernier, le dirigeant de l’équipementier télécoms finlandais a amorcé une grande réorganisation stratégique au sein de l’entreprise.

En outre, au niveau des marchés actions, le titre Nokia a fait état de grandes fluctuations lors des séances de ces deux dernières semaines. En effet, l’action du groupe a été l’objet d’une frénésie spéculative sur les marchés.

 

Nokia en passe de rattraper ses concurrents dans la 5 G

Depuis quelque temps, Nokia met les moyens de son côté pour mieux se positionner sur le marché de la 5 G. Le nouveau directeur général du groupe, Pekka Lundmark, a présenté les ambitions de l’équipementier télécoms dans ce secteur. Il estime que son entreprise n’a pas encore réalisé de grands progrès en 5 G (en Chine). Mais cela pourrait arriver dans l’avenir.

En effet, l’entreprise finlandaise tente de rattraper ses concurrents dans ce domaine. D’ailleurs, elle a vu le nombre de ses clients s’accroître. C’est également le cas chez son rival Ericsson. De leur côté, les opérateurs ont déjà entamé le déploiement des réseaux 5 G. Ceci a été notamment enclenché par le fait que Huawei soit mis à l’écart par plusieurs gouvernements à cause des questions de sécurité. Ericsson apparaît comme l’entreprise qui semble profiter davantage de cette situation.