Noël : la Bourse de Paris termine la semaine quasi stable

  •   Le 27/12/2020 à 19h19
  •   DEHOUI Lionel

La Bourse de Paris a terminé sa séance en repli de 0,1 % à 5.522 points ce jeudi. L’E-stoxx 50, de son côté, a carrément fait l’inverse en grimpant de 0,1 % à 3.543 points. Perdant 0,05 % sur l’ensemble de la journée, le CAC 40 a confirmé son plafonnement atteint mi-novembre.

Noël : la Bourse de Paris termine la semaine quasi stable

Une semaine écourtée en raison de Noël

À la veille de Noël, les volumes et la volatilité des échanges ont été anecdotiques. En effet, l’activité était à peine de 20 % par rapport à une journée normale. Aux États-Unis, les marchés d’actions américains n’ont ouvert que pour une partie de la journée ce jeudi. Ainsi, le Dow Jones a évolué de 0,38 % et le Nasdaq a reculé de 0,29 %.

Depuis le début de l’année, le Dow Jones a progressé de plus de 5 %. Quant au S&P 500, il a grimpé de 14 %. Ceci, en effaçant largement les pertes consécutives accumulées par l’indice au cours de la crise sanitaire.

De son côté, le Nasdaq n’a pas arrêté d’encaisser des records historiques depuis quelques mois. Sur le plan annuel, il a fait un progrès de plus de 42,5 %. Désormais, l’indice technologique s’est tracé un chemin vers le seuil psychologique des 13.000 points.

Par ailleurs, aucune statistique importante n’a été publiée pour cette journée du jeudi. Cependant, l’évènement qui a marqué les marchés à cette veille de Noël était la rumeur sur l’accord commercial sur l’après-Brexit. En effet, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont finalement pu parvenir à un compromis.

Cependant, alors que Boris Johnson devrait s’exprimer sur le sujet jeudi matin, plusieurs blocages l’ont empêché d’annoncer qu’un accord avait été trouvé sur la question de la pêche.

 

Du côté des valeurs

La valeur qui s’est le plus illustrée à la Bourse de Paris est l’action Carmat. Cette dernière a gagné 37,79 % à la fermeture, propulsée par l’obtention du marquage CE pour son cœur artificiel.

Celle qui lui emboîte le pas est Delfingen, avec un progrès de 17,8 %. En effet, la société a relevé ses anticipations de performance pour l’année en cours. Son chiffre d’affaires aurait fortement rebondi dans cette période de fin d’année.

En ce qui concerne les évènements marquants, une signature de PGE Saison (Prêt Garanti par l’État Saison) a été annoncée par la Compagnie des Alpes. Estimé à 269 millions d’euros, le prêt a été souscrit auprès des partenaires bancaires historiques de la société. À travers cette opération, le groupe veut renforcer sa position de liquidité dans cette période de crise sanitaire.

 

Les autres nouvelles importantes

Le mercredi soir, le groupe Vivendi a annoncé qu’il avait signé une promesse d’achat de la totalité des actions de Prisma Media. L’accord a été conclu après des discussions exclusives entre le groupe et Gruner+Jahr/Bertelsmann. Les instances représentatives du personnel de l’entreprise contrôlée par Bolloré ont également donné leur accord pour la signature.

Par ailleurs, 2020 égrenant ses derniers jours, les investisseurs devront commencer la nouvelle année en se concentrant sur la reprise économique mondiale. Ainsi, leur attention devrait se porter sur les valeurs cycliques les plus exposées à la croissance, ainsi que les titres « value ». Il s’agit des titres décotés par rapport à leur valeur intrinsèque ou leurs ratios financiers, tels que les banques.