MND : résultats du premier semestre 2020/21

  •   Le 30/05/2021 à 06h56
  •   DEHOUI Lionel

Le groupe MND a fait le point de son activité pour le compte du premier semestre 2020/21. Les résultats affichés par l’entreprise sur l’ensemble de cette période sont mitigés en raison principalement de la crise sanitaire de Covid-19. Celle-ci a affecté l’activité du groupe occasionnant un repli de son chiffre d’affaires semestriel. Par ailleurs, la société a dévoilé ses perspectives pour l’ensemble de l’exercice en cours.

MND : résultats du premier semestre 2020/21

Performances réalisées au premier semestre 2020/21

Sur l’ensemble des six premiers mois de son exercice 2020/21, MND a enregistré un chiffre d’affaires consolidé qui s’établit à 28,2 millions d’euros. Il est en baisse de 5 % par rapport au premier semestre de l’exercice précédent (29,5 millions d’euros). En effet, ce recul du CA est dû à l’impact de la crise sanitaire et économique provoquée par le coronavirus.

La pandémie de Covid-19 a occasionné un contexte difficile marqué par la fermeture administrative des remontées mécaniques européennes depuis plus d’une année, pour les professionnels de la montagne. Toutefois, au cours du S1-2020/21, l’entreprise a montré une forte résilience en misant sur son offre globale multi-activités 4 saisons et sur sa présence internationale multi-continents.

Au premier semestre 2020/21, l’Ebitda ajusté a atteint 0,2 million d’euros, contre une perte de -13,8 millions d’euros un an plus tôt. De son côté, le taux de marge brute a progressé de 3 points pour s’établir à 35 %, contre 32 % à la même période de l’an dernier.

Pour sa part, le résultat opérationnel courant s’établit à -2,2 millions d’euros, contre -16,5 millions d’euros au S1-2019/20. Cette performance prend en compte les dotations aux amortissements, dépréciations et provisions. Sur le semestre, les autres produits et charges opérationnels s’établissent à -0,6 million d’euros. Ce qui conduit un résultat opérationnel de -2,9 millions d’euros.  

Enfin, le résultat net ressort à -8,2 millions d’euros au premier semestre 2020/21. Il fait état d’une augmentation significative de 11,0 millions d’euros par rapport au S1 de l’exercice précédent.

 

Bilan de l’activité par pôle et par zone géographique

Au 1er semestre de l’exercice 2020/21, le chiffre d’affaires du pôle Enneigement & Remontées mécaniques s’élève à 17,1 millions d’euros. Il est en hausse de 6 % sur un an. Cette belle performance de cette division est tirée par l’installation de systèmes d’enneigement pour des domaines skiables dans les pays tels que : la France, l’Italie, l’Autriche, la Suisse et le Japon.

Le pôle « Sécurité & Loisirs » quant à lui, a réalisé un CA de 11,0 millions d’euros sur l’ensemble du semestre. Il fait état d’un recul de 18 % comparativement à l’année dernière. En effet, le chiffre d’affaires trimestriel est pénalisé par la chute des ventes de produits et de services relatifs à l’exploitation des domaines skiables.

Par zone géographique, l’activité du groupe MND a atteint 41 % en France au premier semestre 2020/21, contre 40 % un an plus tôt. En Europe (hors France), cette valeur s’affiche à 40 % sur l’ensemble de cette période contre 41 % au titre du S1-2019/20.

Enfin, la société a réalisé 19 % de son activité dans le reste du monde au cours du 1er semestre de l’exercice en cours. Cette valeur reste ainsi similaire à celle enregistrée à la même période de l’exercice précédent.

 

Perspectives pour la suite de l’exercice 2020/21

Le groupe MND a estimé que la crise sanitaire a continué d’impacter son activité au T3 de l’exercice 2020/21, particulièrement en France et dans les autres pays d’Europe. Cependant, ces dernières semaines, l’entreprise a noté une reprise marquée par une bonne dynamique commerciale.

Ceci est favorisé par la présence multi-continents de la société. En s’appuyant sur cette dynamique de reprise, MND table sur un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 40,3 millions d’euros, soit le même montant du CA enregistré au titre de l’exercice 2019/20.

Aussi, le groupe vise un équilibre opérationnel (EBITDA ajusté) sur l’ensemble de l’exercice 2020/21. Pour atteindre cet objectif, il mise notamment sur son plan de performance opérationnelle et industrielle. La société compte également sur les effets des mesures d’économies et sur l’appui des dispositions mises en place par l’État pour soutenir les entreprises.