MECELEC COMPOSITES : un solide carnet de commandes avec une résilience de performances

  •   Le 24/03/2021 à 03h28
  •   DEHOUI Lionel

L’année 2020 reste un exercice exceptionnel et unique en raison de la crise sanitaire. En dépit de ce contexte de marché difficile, certaines sociétés comme MECELEC COMPOSITES ont fait preuve d’agilité et de résilience dans leur politique de gestion. Elles ont donc pu travailler pour endiguer le brusque ralentissement du début d’année. Voici le bilan 2020 chez MECELEC COMPOSITES.

MECELEC COMPOSITES : un solide carnet de commandes avec une résilience de performances

Important redressement au S2

Dans la deuxième partie de son exercice 2020, MECELEC COMPOSITES a réussi à maintenir son activité et enregistrer un succès indiscutable. Le groupe a su compter sur la qualité de son organisation et sur la mobilisation de ses équipes. En effet, il était contraint de répondre à une demande toujours plus grandissante d’éco-composites sur quelques marchés stratégiques (distribution, mobilité, industrie, etc.). La bonne résistance de son activité est alors ressortie à 25,5 millions d’euros.

Comparativement aux 28,0 millions d’euros enregistrés durant la même période de l’exercice précédent, l’activité du groupe s’est contractée légèrement. Les principales causes de cette baisse sont les conséquences du confinement au S1 et l’important impact des mesures sanitaires adoptées contre la progression de la pandémie. Toutefois, le carnet de commandes de MECELEC COMPOSITES s’élève à 8,8 millions d’euros.

 

Des résultats résistants

Malgré le pilotage accru de ses ressources, la baisse des résultats de la société MECELEC COMPOSITES est significative en raison de la contraction de l’activité. Elle réalise un EBITDA de 1,1 million d’euros.

Néanmoins, son résultat d’exploitation ressort légèrement en hausse à 6,9 millions d’euros. Par ailleurs, le résultat net du groupe s’établit à - 315 000 euros avec prise en compte de certains éléments. En effet, ce chiffre tient compte de la charge d’impôt (-79 000 euros), du résultat exceptionnel (- 289 000 euros) et du résultat financier (- 112 000 euros).

 

Position de Trésorerie en 2020

Au cours de l’exercice 2020, MECELEC COMPOSITES a effectué des investissements industriels estimés à -1,5 million d’euros. Mais les flux de trésorerie en rapport avec son activité s’affichent à - 247 000 euros. La société dispose de + 335 000 euros pour ses opérations d’autofinancement. Il faut également noter une hausse de 582 000 euros dans l’évolution du BFR du groupe (de -3 533 à -2 951 millions d’euros) en 2020.

En revanche, l’ensemble des flux en rapport avec les opérations de financement ressort à 5,8 millions d’euros. Le principal composant reste le PGE à raison de 5 millions d’euros.

Par ailleurs, MECELEC COMPOSITES enregistre une position de Trésorerie en progression à 8,0 millions d’euros contre 4,1 millions d’euros en fin d’exercice précédent.

 

Une nouvelle ère sur fond de transformation

MECELEC COMPOSITES a su mettre tout en œuvre au cours de l’exercice 2020 pour achever ses chantiers les plus importants. Le groupe a donc honoré à son objectif préalable, malgré le contexte de crise sanitaire qui a perduré toute l’année. Il a pu enchaîner avec sa politique d’investissements avec pour objectif majeur le redressement industriel, social, commercial et financier.

Aussi, l’entreprise est plus que jamais décidée à amorcer une nouvelle phase de son histoire. Elle se veut donc en harmonie avec la nouvelle ère industrielle qui se profile à l’horizon. Tout acteur industriel devra se montrer très habile pour apercevoir la démultiplication des perspectives.

En outre, tous les regards sont tournés vers les prochaines sorties ou les communiqués du groupe afin de connaître les détails de son projet ambitieux baptisé « Altheora ». Déjà, le 13 avril prochain, il publiera son chiffre d’affaires enregistré au T1 2021.