Marché : Wall Street inscrit de nouveaux planchers annuels

  •   Le 13/03/2020 à 07h53
  •   DEHOUI Lionel

La séance du mercredi s’est soldée avec de nombreux écarts dépassant les -15 % voire -20 %. Pire, il s’agit des puissants de la « S&P et du Dow ». Dans le même temps, Boeing enregistre une dette nette de 28 milliards de dollars avec une chute de -18 %. Sa capitalisation est ainsi divisée en deux (2) en seulement six (6) mois. Le Dow Jones est presque au plus bas avec une baisse de -1,465 points soit -5,86 % à 23.553 points (la clôture étant à -1,690). Quant au S&P 500, il baisse de -4,9 % à 2,741 points et le Nasdaq de -4,7 % avec le Russel-2000 de - 6,4 % à 1,265 point.

Tradez sur la Bourse de New-York !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Marché : Wall Street inscrit de nouveaux planchers annuels
Droit image : AFP

Le VIX, les indices US et Trump

Il y a de cela 48 h que le « VIX » avait établi un nouveau record décennal pour être à 625. Hier, il a fait un bond de +15 % en cumulant à 55,8 % au plus haut. Par contre, les indices US étaient déjà en perte de -8 % depuis le lundi. Ils sont donc attendus avec des valeurs désastreuses. Tout ceci est loin d’être une bonne nouvelle pour les investisseurs confrontés aux conséquences lourdes de la crise sanitaire.

Alors que le monde des investisseurs s’inquiète sur tous les continents, Donald Trump se veut rassurant à travers une déclaration depuis la Maison Blanche. Il estime que la crise sanitaire sera résolue, qu’un gros effort sera fait pour accompagner les petites entreprises et que la santé du pays est la priorité. En effet, selon le Président américain, le pays n’aura pas besoin de stimulus s’il se sort de ladite crise très rapidement.

 

Les valeurs financières avec des plus bas annuelles

S’il y a un basculement massif du « BBB » vers le « HY », il est clair que le secteur des valeurs financières soit exposé, et ceci de façon toute naturelle. L’établissement d’un nouveau dévissé a favorisé l’inscription de nouveaux plus bas qui ne sont pas négligeables. Par exemple, JP-Morgan -4,7 %, Morgan Stanley -6,7 %, Goldman Sachs -6,8 %, American Express -7,7 %, Wells Fargo -7,9 % et Citigroup -8,6 %. L’indice sectoriel en rapport avec la Bank of America dévisse de -5,4 %.

De plus, les constructeurs d’appartements ou de logements à titre individuel ont aussi connu des pertes. On peut citer quelques exemples tels que : Lennar (-10 %), DR-Horton (-10,5 %), Pulte (-10,8 %), etc. Par ailleurs, le Nasdaq a été influencé par le contrecoup de vente massive de certaines entreprises de classe mondiale. Il s’agit d’AMD (+0,7 %), Apple (-3,5 %), Intel (-4,3 %), Facebook (-4,5 %), Applied Materials (-6,6 %), Cisco (-7,6 %), Analog Devices (-7,8 %), illumina (-8,3 %), Micron (-8,7 %), Microchip (-9,9 %), etc.

 

Les valeurs sur le marché pétrolier

L’or noir (pétrole) a de nouveau chuté de -3,5 % pour s’établir à 33,1 dollars grâce à une forte augmentation des réserves hebdomadaires de pétrole US. En effet, les stocks ont progressé de +7,7 millions de barils selon l’EIA à 451,8 Mns barils. L’anticipation d’une augmentation allant à 2,3 millions de barils est donc déjouée. Certains cours ont connu des effondrements au sein du secteur des valeurs pétrolières et parapétrolières. Voici ceux qui sont assez représentatifs : Apache (-23,5%), Noble (-20%), Occidental (-17,7%), Nal Oil (-13,3%), Pioneer (-12,1%), Valero (-10%), Halliburton (-9,6%), Marathon Oil (-7,1%), Schlumberger (-4,5%), Exxon (-3,3%), etc.