Le marché des obligations

Le marché des obligations est l’un des marchés les plus importants au monde et fournit aux investisseurs boursiers des informations intéressantes et de nombreuses opportunités de bénéfices.   Mais ce marché peut aussi paraître compliqué aux traders novices. Il n’en est cependant rien puisque grâce aux quelques explications qui vont suivre, vous deviendrez incollable sur le marché obligataire et le fonctionnement des obligations.  

Le marché des obligations
Note: 4.06 17 votes

 

Qu’est-ce que le marché des obligations ?

Le marché des obligations, également appelé « marché obligataire », est le marché qui permet aux Etats et aux entreprises de se financer. En effet, lorsqu’un état ou une entreprise a besoin de financement, il peut émettre des titres spéciaux appelés « obligations ». Cette obligation est une forme d’emprunt assortie d’un taux d’intérêt et d’une date d’échéance, à laquelle l’état ou l’entreprise doit rembourser sa dette.

Les investisseurs ou les banques peuvent donc acheter ces obligations en fixant le taux d’intérêt en fonction de plusieurs critères dont le risque de défaut de paiement et le rendement.

Le plus souvent, ce sont les agences de notation qui ont la responsabilité de juger du niveau de risque d’une obligation. Parmi ces agences de notation, on compte Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch rating.

Il est à noter qu’une grande partie des obligations proposées aujourd’hui sont des obligations d’état. Mais on peut également trouver sur le marché obligataire des futures sur emprunts d’état, des swaps ou des crédits default swaps.

On distingue également deux types de marchés obligataires, à savoir le marché primaire qui correspond à l’émission de toutes les nouvelles obligations à destination d’institutions ou d’investisseurs particuliers et qui profitent d’une garantie délivrée par des banques d’investissement, et le marché secondaire qui regroupe les transactions effectuées sur des obligations déjà émises.

 

Comment est déterminé le prix d’une obligation ?

On appelle ici « prix d’une obligation », le taux d’intérêt qui sera reversé à l’investisseur durant la période précédant le remboursement total. Il s’agit donc d’un taux d’intérêt à long terme. Les taux d’intérêt à court terme sont quant à eux fixés par la Banque Centrale.

Le calcul de ce taux d’intérêt varie en fonction de plusieurs critères dont :

  • L’actualisation des flux financiers (volumes d’obligations échangés) intégrant des coefficients d’actualisation pour les emprunts d’état.
  • Une prime de liquidité correspondant à l’estimation du coût de la négociation de l’obligation.
  • Une estimation du risque de défaut de paiement de l’emprunteur durant la durée du prêt.

Bien entendu, ce calcul reste complexe et les investisseurs préfèrent se reporter à une valeur plus claire reprenant l’ensemble de ces indications et appelée « credit spread ». Pour trouver ce credit spread, on compare généralement la situation de dette de l’entreprise ou de l’état à une autre dette déjà connue et similaire qui a déjà été évaluée.

 

Comment trader sur le marché des obligations ?

Il est possible de spéculer sur le marché obligataire en passant par différents outils. Les banques en ligne proposent par exemple des produits de placement boursier intégrant des obligations dans le cadre de PEA ou de comptes-titres.

Mais vous pouvez aussi spéculer directement sur la valeur d’une obligation en utilisant les CFD des plateformes de trading en ligne. Ces deux outils sont particulièrement intéressants car ils permettent de trader dans les deux sens, soit à la hausse comme à la baisse et de profiter ainsi de toutes les conditions de marché pour faire des bénéfices (mais aussi des risques de pertes).

Le trading obligataires est l’un des plus intéressants car le sens des tendances est plus facile à observer et à anticiper que sur les autres actifs du marché boursier.

 

Les principales caractéristiques des obligations :

Intéressons-nous maintenant un peu plus en détails aux obligations et à leurs caractéristiques. Nous savons ainsi que les obligations sont des titres de créances que l’on peut négocier et qui sont généralement utilisées par les Etats ou les entreprises dans le but d’obtenir du capital supplémentaire en provenance des investisseurs et donc des marchés financiers. Ainsi et lorsque l’on achète une obligation, on  reçoit de la part de l’émetteur de cette obligation un intérêt qui sert à rémunérer ce prêt et que l’on appelle coupon. Bien entendu, lorsque l’obligation arrive à son terme, le capital initialement investi vous est intégralement remboursé. Toutefois et durant leur période de validité, les obligations sont cotées en Bourse, ce qui permet aux investisseurs de les revendre avant leur date d’échéance ou encore d’en acheter d’autres dont la période est déjà en cours. Il existe ainsi de très nombreuses obligations présentant des caractéristiques différentes, mais voici les principales caractéristiques des obligations sur lesquelles vous pouvez aujourd’hui investir.

  • La durée de vie d’une obligation : La durée de validité d’une obligation est très variable et peut aller de quelques mois à une durée indéterminée soit à vie. Dans le cas d’une obligation à vie, le remboursement du capital investi n’est pas prévu par le contrat sauf en cas d’anticipation. Notons ici que les obligations présentant les durées de vie les plus longues sont souvent les plus risquées en ce qui concerne le remboursement du capital investi mais aussi les plus rentables car elles présentent des taux d’intérêt plus élevés.
  • Le taux d’intérêt d’une obligation : Bien entendu, ce taux varie également selon les obligations et peut être fixe comme variable. Ce taux d’intérêt peut également être révisable et devenir variable après avoir été fixe ou inversement. Enfin, il existe également des taux d’intérêt qui sont simplement indexés sur une autre variable comme l’inflation, le cours du baril de pétrole, le cours de l’or ou d’un indice boursier ou encore calculés par rapport à un zéro coupon c’est-à-dire qu’il n’y a pas de versement de coupon pendant la durée de vie de l’obligation.
  • La distribution et la capitalisation d’une obligation : Dans la plupart des cas, le versement des intérêts d’une obligation est réalisé chaque année mais certaines obligations vont capitaliser ces intérêts et ne les rembourser au prêteur qu’au moment du remboursement du capital. Ces dernières conviendront donc davantage aux personnes qui souhaitent se constituer un capital sur le long terme et les premières aux personnes qui cherchent un complément de revenu plus régulier.
  • Les obligations échangeables en actions : Certaines obligations peuvent, en plus du fonctionnement classique, être échangées contre des titres de l’entreprise qui les émets. Il s’agit des obligations convertibles, des obligations à bons de souscription d’actions ou d’obligations ou encore d’obligations remboursables en actions. On remarque ainsi souvent que le comportement de ces obligations est souvent plus proche de celui des actions auxquelles elles peuvent donner droit.

 

Les obligations d’état en détails :

Les obligations d’Etat font partie des obligations que vous aurez la possibilité de trader sur les plateformes de trading en ligne et concerne la dette souveraine d’un  Etat. Ces obligations ont souvent des validités à moyen ou long terme allant le plus souvent de quelques années à quelques dizaines d’années. Voici une rapide présentation des obligations les plus fréquemment tradées en ligne :

  • L’US T-Bonds qui est une obligation longue dont l’échéance va de 10 à 20 ans.
  • L’US T-Notes qui correspond à la dette américaine à moyen terme avec une maturité comprise entre 2 et 10 ans.
  • L’UK Gilts qui correspond à la dette britannique et qui est accessible en moyen ou long terme.
  • Le German Bund qui correspond à la dette allemande sur le long terme et dont la maturité oscille entre 8.5 et 10.5 ans.
  • Le German Schatz que l’on appelle également le petit bund et qui représente la dette allemande à deux ans.
  • Le German BOBL qui correspond à la dette allemande à moyen terme avec une maturité comprise entre 4.5 et 5.5 ans.
  • Les obligations d’état italiennes ou Buoni del Tesoro Poliannuali ou BTP qui correspondent à la dette italienne avec une maturité très variable allant de 3 à 30 ans.

On notera ici que la liquidité et le risque des dettes souveraines varient selon le gouvernement du pays concerné. Ces obligations d’état sont cependant considérées comme des valeurs à risque faible et plutôt liquides notamment pour les Etats dont l’économie est stable. Elles ne sont cependant pas sans risque et doivent donc faire l’objet d’une analyse complète et d’une longue réflexion de la part des investisseurs qui souhaitent y investir leur capital ou les traders sur le long terme par le biais des CFD ou autres supports.

Le trading sur les obligations :

Depuis quelques temps, il vous est possible de trader directement sur les grandes obligations et ainsi de spéculer sur leur hausse ou leur baisse. Pour ce faire, il vous suffit de vous inscrire sur une plateforme de trading.

Trader les obligations maintenant !