LVMH renonce aux négociations sur le prix d’acquisition de Tiffany

  •   Le 07/06/2020 à 16h02
  •   DEHOUI Lionel

Cette semaine a été très riche en information. Alors que certaines entreprises livraient leur bilan sur le premier trimestre, d’autres se concentrent sur comment se remettre des ravages de la crise sanitaire du Covid-19. Mais il y a encore celles qui ont eu à traiter de plusieurs opérations d’achats. Parmi ces dernières se retrouve le géant groupe français LVMH qui fait un renoncement selon certaines sources non négligeables. En effet, ce vendredi, des sources proches d’un dossier d’acquisition entre le groupe français LVMH et l’entreprise américaine Tiffany ont fait certaines révélations. Selon elles, LVMH ne cherchera plus en fin de compte à négocier le coût d’acquisition du groupe Tiffany. En novembre dernier, le montant de cette opération d’acquisition était fixé à 16,2 milliards de dollars. En euros, cela correspond à 14,3 milliards. C’est le moment de rappeler que LVMH envisageait de faire cette acquisition.

Trader l'action LVMH !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
LVMH renonce aux négociations sur le prix d’acquisition de Tiffany

Les raisons du renoncement

Selon les informations, le président directeur général de la géante entreprise française de luxe a eu des discussions avec ses différents conseillers. Rappelons que c’est l’homme d’affaires Bernard Arnault qui est le PDG du groupe de luxe. La discussion a eu lieu cette semaine et se portait sur la possibilité d’opérer ladite acquisition selon les parutions du mercredi. Par ailleurs, ce sont certaines préoccupations qui ont amené LVMH à renoncer à ce rachat d’actions.

Le groupe français s’interrogeait sur le fait de reconsidérer les manquements à certaines obligations dont a fait preuve l’entreprise Tiffany dans cet accord. Il est donc évident qu’il s’agit dans ce cas d’un accord qui visait à fusionner les deux partenaires. Selon les sources, ce partenariat ne se fera plus finalement à cause de la partie française qui a décidé ne plus poursuivre les négociations. Le mariage de LVMH avec le joaillier américain n’aura donc plus lieu.

 

Le niveau du dossier et l’attitude des groupes

Selon les sources à proximité du dossier, le géant du luxe a évité d’évoquer le sujet à cause des difficultés juridiques. Ces dernières pourraient bien parvenir à obstruer l’évolution de l’initiative à en croire les sources. Toutefois, l’opération devra encore recevoir certaines autorisations nécessaires et réglementaires. Cependant, personne ne sait si LVMH va réexaminer le sujet avant sa concrétisation.

Cette reconsidération pourrait bien se faire si les conditions financières de Tiffany connaissent d’importantes dégradations. En revanche, les deux groupes cités dans cet accord sont ne répondent pas immédiatement dans cette affaire. Ils restent muets aux différentes demandes de commentaires. Si la situation reste ainsi entre les deux, elle n’est pas identique pour chacun d’eux au sein de leurs différentes Bourses.

 

LVMH et Tiffany en hausse ce vendredi

À la Bourse de la capitale française, le titre LVMH a connu une réduction de gains très brève en raison de l’information sur l’acquisition. Mais il est très vite reparti en hausse en grimpant à 2,81 % vers 15h15 ce vendredi. Ce qui correspond à un ensemble de 401 euros.

Même si Tiffany appartient à la Bourse de New York, il a gardé la même allure. Il s’appréciait nettement en hausse en prenant 9,1 % à 125 dollars (avant-Bourse). Grâce à cette progression, l’entreprise américaine efface ainsi les pertes enregistrées tout au long de la semaine qui s’achève ainsi.