LVMH compte se défendre vigoureusement face à Tiffany

  •   Le 11/09/2020 à 18h49
  •   DEHOUI Lionel

Le menu de l’actualité boursière de ce jeudi est loin d’être en carence. Plusieurs sujets sont abordés depuis l’Amérique jusqu’en Europe en passant par l’Asie. Aux États-Unis par exemple, la Bourse de New York signe une ouverture en hausse. On y remarque notamment la poursuite du rebond technologique. Par ailleurs, les stocks des grossistes se voient de nouveau en baisse selon les chiffres réalisés en juillet. Du côté européen, la situation économique est tout autre. La première information qui suscite des craintes sur le continent européen est venue de Berlin. En effet, les recettes fiscales de l’Allemagne ont été pénalisées par la crise sanitaire actuelle. Ensuite, il y a les propos très forts de Christine Lagarde qui continuent de résonner dans les différentes parutions. Il faut dire que la BCE surveille de très près l’évolution de l’euro. En France, l’on retrouve le géant groupe LVMH qui se décide devant Tiffany. Voici les détails sur ce point.

--- Publicité ---
Trader l'action LVMH !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
LVMH compte se défendre vigoureusement face à Tiffany
Droit image : 663highland / CC BY-SA

Rebondissement dans le feuilleton « acquisition de Tiffany par LVMH »

Dans l’univers des affaires, tout le monde savait que le feuilleton en cours entre le groupe américain Tiffany et le géant français de luxe ne faisait que commencer. Nombreux sont en effet ceux qui s’attendaient à un rebondissement presque immédiat dans ce dossier. Il faut dire qu’ils ne sont pas déçus quand on considère la réaction du groupe de luxe LVMH. Car ce dernier va saisir à son tour la justice des États-Unis face aux attaques judiciaires de Tiffany.

Ce faisant, il cherche à établir la manière dont l’entreprise Tiffany s’est occupée de la gestion de la crise occasionnée par le nouveau coronavirus. Précisons que l’annonce est venue du groupe français ce jeudi. Rappelons qu’à la veille : c’est-à-dire le mercredi, LVMH a fait savoir qu’il renonçait au rachat du joaillier américain. Il s’est fait assez clair dans son communiqué.

 

Les facteurs pris en compte par LVMH

Dans le communiqué officiel divulgué par la société de luxe française, son Conseil d’administration a laissé entendre qu’il a l’occasion de procéder à une étude. En effet, il a ainsi déclaré qu’il a examiné la situation actuelle de la firme américaine Tiffany. Non seulement ça, il a aussi étudié la gestion de la crise par Tiffany. C’est ainsi qu’il en est arrivé à faire le constat selon lequel ses résultats enregistrés au premier semestre sont carrément mauvais.

Mais ce n’est pas tout. Le Conseil d’administration de LVMH a fait le même constat au sujet des perspectives de Tiffany au titre de l’année 2020. Il en arrive à conclure que les résultats et perspectives sont significativement en dessous de ceux des marques comparables à LVMH. Une analyse qui concerne la période considérée. C’est ce qui a donc motivé le français à se désengager dans l’opération d’acquisition de l’américain qui a fini par l’attaquer en justice.

 

L’option de LVMH clairement exprimée ce jeudi

Le groupe de luxe LVMH n’a pas négligé la décision de Tiffany. C’est pourquoi il a évoqué ce jeudi 10 septembre 2020 la procédure lancée par la firme américaine à son encontre. Il a déclaré avoir pris connaissance de cette procédure, mais « avec étonnement ». Toutefois, il précise qu’il « s’en défendra vigoureusement ».