Luckin Coffee quitte le Nasdaq sous contrainte

  •   Le 30/06/2020 à 13h16
  •   DEHOUI Lionel

Les évènements sont multiples et divers en ce moment où la crise sanitaire du coronavirus secoue le monde en entier. Les États-Unis sont devenus le pays le plus touché par cette pandémie mondiale. C’est donc à juste titre que l’économie américaine s’en trouve impacter. Les entreprises qui animent les marchés du pays se retrouvent en difficulté depuis l’avènement de cette crise aux USA. Le plus récent cas est celui du groupe chinois Luckin Coffee. En effet, les faits remontent au samedi 27 juin 2020 où le groupe chinois Luckin Coffee a annoncé son retrait du Nasdaq. Le concurrent direct du groupe américain Starbucks a fait cette annonce suite à une affaire de fraude massive ayant fait de grands bruits. Cette décision marque littéralement la fin du rêve américain pour la chaîne chinoise Luckin Coffee connue comme très ambitieuse. Ce retrait contraint survient après son entrée à la Bourse de New York.

Trader sur le Nasdaq !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Luckin Coffee quitte le Nasdaq sous contrainte
Droit image : Flickr

Le parcours boursier de Luckin

L’introduction du groupe chinois à la Bourse américaine avait eu lieu en mai 2019, soit une année plus tôt. Cependant, la fondation de cette entreprise de café et chaîne de cafés a eu lieu en 2019 dans la capitale chinoise Pékin. Selon un bilan fait en janvier 2020, le groupe assure la gestion de 4.507 magasins, ce qui dépasse le total des magasins de Starbucks en Chine. Très vite, Luckin Coffee s’était fait remarquer par son parcours boursier.

Cette société chinoise avait été valorisée à près de 4 milliards de dollars. Elle en avait même levé 561 millions. Mais tout cela a eu lieu bien avant sa chute libre entamée en avril dernier. Les faits avaient été dévoilés alors que Luckin Coffee bénéficiait du soutien indéfectible de grandes institutions telles que Louis Dreyfus Company ou Goldman Sachs.

 

Les détails de la situation

En effet, au début du mois d’avril, Luckin Coffee dévoilait qu’un de ses dirigeants faisait l’objet d’une accusation. L’homme était accusé d’être le responsable d’une falsification de chiffre de ventes durant l’année 2019. Plus de 310 millions de dollars sont concernés par cette falsification : c’est-à-dire la moitié du CA (chiffre d’affaires) du groupe chinois. Tout de suite, le titre avait perdu plus de 70% et une période de plusieurs semaines sans échanges s’en est suivie.

Un mois plus tard (mi-mai), le Nasdaq avait prié le chinois de se retirer de la Bourse Newyorkaise à cause des préoccupations d’intérêt public. Ces dernières étant soulevées par les opérations truquées dévoilées par l’entreprise. Luckin Coffee avait décidé de faire appel de cette décision même s’il s’est excusé pour les conséquences déplorables de la situation. Mais pas de succès ! Il devra suspendre ses activités sur le Nasdaq dès ce lundi 29 juin 2020.

Remarque : Le groupe chinois Luckin Coffee devra également demander le retrait de la cote selon un communiqué de ce dernier. En revanche, tous les regards sont tournés vers l’assemblée générale extraordinaire de Luckin qui aura lieu en début juillet. Le principal point qui sera inscrit à l’ordre du jour est celui de la révocation de plusieurs membres de son équipe dirigeante. Le PDG Charles Zhengyao Lu est en tête de la liste des révocations.