Les principales Bourses européennes ouvrent en baisse la séance du vendredi passé

  •   Le 15/02/2021 à 06h38
  •   DEHOUI Lionel

Lors de la séance du vendredi, les principales Bourses européennes ont évolué dans le rouge dans les premiers échanges. À Wall Street, la situation est moins critique avec les indices américains qui présentent de faibles variations. De leur côté, les marchés actions sont en baisse caractérisant ainsi les secteurs européens qui ont connu d’énormes difficultés en cette fin de semaine.

Les principales Bourses européennes ouvrent en baisse la séance du vendredi passé
Droit image : Rock Cohen - Flickr

Les principales Bourses européennes évoluent dans le rouge en cette fin de semaine

La fin de semaine n’est pas du tout prometteuse sur le marché financier. Au cours de la séance de ce vendredi 12 février 2021, les principales Bourses européennes ont connu un recul au niveau des performances. À la Bourse de Paris, l’indice CAC 40 a perdu 0,26 % à 5.655,32 points aux environs de 9 h 22 GMT.

À Francfort, le Dax a lâché 0,65 %. C’est le même scénario qui s’est observé à Londres où le FTSE a chuté de 0,21 %. De son côté, l’indice EuroStoxx 50 de la zone euro a abandonné 0,22 %. Pour leur part, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 ont cédé respectivement 0,19 % et 0,17 %.

À Wall Street, la Bourse de New York avait terminé la séance du jeudi sans présenter de grands changements. En ouverture de séance le lendemain, de faibles variations sont à signaler au niveau des indices américains.

Parmi les principales performances qui ont retenu l’attention, on retrouve l’indice Dow Jones qui a perdu 0,02 % à 31.430,7 points. Le S&P-500 a progressé de 0,17 % à 3.916,38 points. Quant au Nasdaq Composite, il a augmenté de 0,38 % à 14.025,77 points.

 

Les investisseurs se plongent dans des interrogations

L’attente des investisseurs est penchée notamment sur le soutien budgétaire massif aux États-Unis et sur les résultats trimestriels de sociétés. Ils attendent de nouveaux développements sur le plan de relance que souhaite mettre en place le nouveau président américain Joe Biden.

Par ailleurs, le marché est resté calme ce vendredi en ce qui concerne les résultats d’entreprises et les rendez-vous macroéconomiques. D’un autre côté, l’état des futures relations entre les États-Unis et la Chine suscite assez d’interrogations auprès des investisseurs.

Ceci intervient suite au premier échange téléphonique qui a eu lieu entre Joe Biden et Xi Jinping. En effet, au cours de leur entretien, les deux ne sont pas parvenus à trouver des accords sur la plupart des sujets abordés.

 

Du côté des valeurs

Dans les premiers échanges, on retrouve la majorité des secteurs européens en régression. Celui des ressources de base est en tête avec une baisse de 1,06 %. Le secteur de l’automobile suit avec un repli de 0,93 %. Vient enfin celui de la distribution qui accuse un recul de 0,87 %.

Par ailleurs, l’action Oreal se retrouve en première position du CAC 40 avec une hausse de 1,97 %. Cette performance du leader mondial des cosmétiques est aidée par l’annonce faite à la veille relative à une croissance plus forte que prévu de ses activités au quatrième trimestre.

De son côté, la Française des jeux prend 4,58 % après avoir annoncé de meilleurs résultats sur l’ensemble de l’année 2020. Pour sa part, Eutelsat progresse de 7,92 % suite à la publication de résultats semestriels solides que prévus. Aussi, la banque néerlandaise ING avance de 5,83 % après publication d’un bénéfice trimestriel avant impôts dépassant les prévisions de départ.

En revanche, Rubis évolue en baisse avec un repli de 4,63 %. L’action figure ainsi parmi les plus faibles performances du Stoxx 600 après un recul de 25 % de son chiffre d’affaires annuels qui s’établit à 3,9 milliards d’euros.