Les places de marché : C’est à nouveau le statuquo en Europe

  •   Le 21/05/2020 à 11h11
  •   DEHOUI Lionel

Sur le Vieux Continent, le bilan de la crise sanitaire due au coronavirus est lourd. Avec bien plus de 1,3 million de contaminés et quasiment 160 000 morts, l’Europe a été très secouée par cette pandémie. Aujourd’hui encore, le virus est bien présent. La transmission a certes ralenti, mais de nouveaux cas ont quand même été enregistrés. Toutefois, les mesures de déconfinement s’accélèrent un peu partout en Europe. Les commerces ouvrent à nouveau leur porte. Ce n’est pas encore la ruée ou le retour à la normale, mais il faut dire que l’économie est relancée. Malgré cela, les places de marché européennes ne progressent toujours pas ce mercredi. La peur d’une nouvelle pandémie suscite encore nombre d’inquiétudes au sein de la population et des dirigeants. Informations : De ce fait, le CAC 40, le DAX et le FTSE 100 régressent respectivement de -0,6 %, -0,2 % et -0,1 %.

--- Publicité ---
Trader l'Euro Stoxx 50 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les places de marché : C’est à nouveau le statuquo en Europe
Droit image : Rock Cohen - Flickr

Le déconfinement progresse, les nouvelles valeurs du marché s’annoncent

La crise sanitaire n’a pas fini de tourmenter les esprits. De nouveaux cas de contaminations sont apparus un peu partout dans le monde en Europe, aux États-Unis et surtout en Chine, souligne Commerzbank. En Amérique, tous les 50 états assouplissent déjà leurs diverses mesures de restrictions. L’Allemagne et le groupe de Visegrad quant à eux tiennent à rouvrir progressivement leurs frontières.

Chez les Italiens, les trois quarts des restaurants et les magasins de vêtements sont rouverts. Les statistiques de ce mercredi annoncent une augmentation des prix à la consommation au Royaume-Uni à un rythme annuel de 0,8 % en avril. Mais selon l’office national de statistiques (ONS), ce taux est en baisse de 0,7 point par rapport à celui enregistré le mois précédent.

 

Taux d’inflation annuel en Europe

Le taux d’inflation annuel a reculé de 0,6 point à 0,9 % le mois dernier, en incluant les coûts de logement des occupants. Il faut souligner qu’avril 2020 a été marqué par les mesures de confinement un peu partout. Pour cela, le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 0,3 %, contre 0,7 % en mars, d’après Eurostat. Or, il avait prédit un taux de 0,4 % en estimation rapide pour avril à la fin du mois dernier.

Toujours en avril, l’alimentation apporte les plus fortes contributions au taux d’inflation annuel, alcool et tabac (+0,67 point de pourcentage), suivis des services (+0,52 pp), des biens industriels hors énergie (+0,09 pp) et de l’énergie (-0,97 pp). Il y a également la part des stocks de pétrole qui comptent.

 

Les nouvelles valeurs

L’impact du COVID-19 est sans précédent, annonce le groupe Rolls-Royce. C’est ce qu’il faudra retenir du côté des valeurs.

De ce fait, le fabricant de moteurs d’avion voudrait fortement réorganiser son entreprise. À cet effet, il est prévu une suppression d’au moins 9000 emplois sur l’effectif mondial qui est de 52 000 personnes. La direction du groupe Rolls-Royce recourt aussi à cette solution que bien de grandes entreprises ont déjà adoptée. Ceci s’explique par leur volonté de rapporter des économies annualisées de plus de 1,3 milliard de livres sterling.

Quant à Renault, il prévoit de fermer quatre sites en France. Selon Le Canard Enchaîné, le constructeur automobile français prend cette décision dans le cadre d’un plan d’économie de 2 milliards d’euros qui serait annoncé le 29 mai.

Informations : Le groupe Nestlé annonce soutenir l’alliance globale CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovation) dans la recherche d’un vaccin contre le COVID-19.