Les places boursières ouvrent dans le rouge

  •   Le 12/01/2021 à 12h08
  •   DEHOUI Lionel

Les principales places boursières ouvrent dans le rouge à cause des nombreux cas liés au Covid-19, enregistrés quotidiennement depuis cinq mois. La Chine fait état de 103 nouveaux cas lors des dernières vingt-quatre heures dont la majorité en chine continentale, soit 85 cas recensés dans la province du Hebei. Ce chiffre reste faible comparativement aux milliers de cas enregistrés quotidiennement sur le vieux continent et au pays de l’oncle SAM. L’autre facteur qui justifie cette baisse des marchés est le repli des cours du pétrole. Les investisseurs attendent de prendre connaissance des grandes lignes du plan de relance de l’économie américaine que la future administration prépare. Ils scrutent aussi de près l’actualité au niveau du Congrès, qui se prépare à une nouvelle procédure de destitution « impeachment » de Donald Trump, accusé d’avoir incité ses participants à lancer l’assaut sur le capitole.

Les places boursières ouvrent dans le rouge

Les différentes tendances des marchés financiers à travers le monde   

En Asie et plus précisément en Chine, les marchés financiers ont perdu des points, ce qui s’explique par la crainte d’une résurgence du covid-19 dans le pays et par un probable regain de tension entre Washington et Pékin. Ainsi l’indice SSE Composite de Shanghai perd 1,08% et le CSI 300 cède 0,99%. 

Séoul a connu pour sa part une baisse de 0,12%. Aux États Unis d’Amérique, la bourse de New York, Wall Street a ouvert dans le rouge. Le Nasdaq Composite avait cédé 0,65 % à l’ouverture. Le Dow Jones perd 178,85 points, ce qui correspond 0,74 %.

Le Standard et Poor’s 500 recule de 0,55%. La cause de cette baisse d’actions sur le marché boursier américain est encore une fois le coronavirus. À Paris, le CAC 40 (qui avait connu une hausse de 2,8% de cela quelques semaines) a perdu 0,59 % hier. Soit l’équivalent de 5.673,40 points à 8 h 50 GMT. À Londres, le FTSE 100 perd 0,49 % et à Francfort, l’indice DAX recule de 0,91%.

 

La chute des valeurs

Les grandes entreprises d’Europe et d’Asie ont connu une baisse des valeurs de leurs actions. Le secteur de l’automobile a enregistré une baisse de (–1,3%), les services aux collectivités ont également replié de (-1,32%). Les secteurs du transport et du tourisme ont aussi connu une baisse de (–1,20%).

Les groupes Total, Royal DUTCH Shell, Eni et Repsol ont perdu entre 0,5% et 1,5%. Les cours du pétrole connaissent un repli après quelques semaines de hausse. Le Brent cède 0,8% soit 55,54 dollars le baril. Le géant aéronautique français Airbus gagne 1,2 % et reste en tête du CAC 4O après le relèvement français de la recommandation de J.P. Morgan à « surperformance » et des livraisons 2020 qui ont dépassé les attentes et les prévisions.

Le secteur bancaire est le seul épargné par cette baisse des marchés financiers grâce à la hausse des rendements obligataire. Il a notamment gagné +0,04. Concernant les changes, le dollar poursuit son rebond, ce qui favorise la remontée des rendements obligataires américains. L’indice qui sert de baromètre de mesure du dollar face au panier de référence a évolué de 0,22%. L’euro quant à elle progresse sous 1,22 dollar avant de revenir à 1,2167.