Les écoles et les commerces allemands seront refermés dès mercredi

  •   Le 15/12/2020 à 11h35
  •   DEHOUI Lionel

Ce dimanche, Angela Merkel a fait une annonce de la plus haute importance. À partir du mercredi prochain, la plupart des commerces allemands devront fermer leurs portes jusqu’au 10 janvier, a-t-elle annoncé.

Les écoles et les commerces allemands seront refermés dès mercredi

Merkel évoque une nécessité urgente d’agir 

Dans le cadre du durcissement des mesures de ripostes contre le Covid-19, Berlin a décidé de fermer les portes de ses commerces. Cela va permettre de limiter les courses de la population dans le cadre des achats de Noël. Angela Merkel estime qu’elle aurait voulu que les restrictions ne soient pas aussi dures. Cependant, il a été constaté ces derniers temps, un fort taux d’interactions sociales dans le pays à cause des courses pour Noël.

En effet, la chancelière allemande a tenu dimanche dernier une réunion avec les 16 Länder du pays. Le but de cette rencontre était de trouver une solution pour contenir l’épidémie qui commence par sévir de nouveau en Allemagne. À l’issue de la séance, Angela Merkel a déclaré qu’il y a « une nécessité urgente d’agir ».

Ainsi, au terme de l’accord conclu entre les exécutifs régionaux et le gouvernement fédéral, seuls les commerces jugés essentiels sont en droit d’ouvrir à partir du 16 décembre. Il s’agit notamment des supermarchés, des banques et des pharmacies.

 

Le confinement léger n’a pas suffi à contenir l’épidémie

Dans le but d’apporter son soutien aux entreprises touchées par la crise du coronavirus, le gouvernement allemand a décidé de mobiliser environ 11 milliards d’euros par mois. De plus, les commerces qui ont été contraints à la fermeture vont recevoir une indemnité équivalente à 90 % de leurs coûts fixes, soit 500 000 euros par mois.

Quant aux écoles, elles resteront également fermées. Aussi, face à cette situation, les employeurs devront passer en télétravail. De plus, la vente des feux d’artifice devrait être interdite avant le Nouvel An.

Par ailleurs, l’Allemagne est en confinement léger depuis six semaines. Pendant cette période, les restaurants et les bars sont restés fermés tandis que les écoles et les commerces poursuivaient leurs activités. Cependant, cette solution a très vite montré son insuffisance avec l’accélération de la pandémie.

 

Une situation hors de contrôle

Les mesures de restrictions avaient déjà été durcies dans certains Länder pour contenir la crise. Avec le temps, plusieurs voix s’étaient élevées réclamant une grande harmonisation de ces dispositions dans tout le pays.

À ce propos, le ministre-président de Bavière, Markus Söder, a déclaré que le confinement léger a servi à quelque chose, mais cela n’a pas suffi. Pour lui, « la situation est hors de contrôle. »

De son côté, Angela Merkel a déclaré qu’elle ne sait pas encore si toutes ces mesures restrictives pourront être levées à partir du 10 janvier. Pour elle, il est encore trop tôt pour le savoir.

Par ailleurs, l’Allemagne avait réussi à mieux contenir la pandémie au printemps. Ce qui n’était pas le cas pour les autres pays européens. Cependant, le pays a du mal à gérer cette deuxième vague épidémique. D’ailleurs, le nombre de cas de contaminations et de décès ne cesse d’augmenter.

Ces chiffres ont considérablement augmenté ces derniers jours, suscitant des inquiétudes de part et d’autre. En effet, jusqu’à ce jour, la pandémie a fait au moins 21 787 morts en Allemagne et en moyenne 1 320 716 personnes ont été contaminées.