Les actions en recul face à une inflation probable

  •   Le 19/02/2021 à 10h09
  •   DEHOUI Lionel

Après avoir ouvert en hausse ce début de semaine, les bourses européennes ont vu leurs statistiques changer négativement. Ce mercredi, la séance a été clôturée sur une forte baisse des actions. Une baisse causée par les doutes d’une éventuelle inflation qui engendrerait beaucoup de conséquences. La flambée de cette inflation atteindra non seulement le marché européen, mais surtout les États-Unis avant de décourager les investisseurs.

Les actions en recul face à une inflation probable
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Une inflation qui risque de secouer le marché boursier

En mi-séance ce mercredi, les actions sur le marché boursier européen présentaient des statistiques plutôt négatives. Le climat était marqué par des craintes sur une inflation qui pourrait survenir dans les jours à venir. Une situation incertaine dont l’effectivité aura de grandes conséquences, non seulement sur les investissements, mais aussi sur les échanges.

De plus, si un tel problème surgissait, cela pourrait impacter la prise de décision des banques centrales. Ces dernières se verront dans l’obligation de revoir leurs politiques monétaires et économiques prévues pour la relance économique à l’échelle mondiale. De ce fait, les espoirs sur la redynamisation du secteur économique s’estompent. Ce qui explique la chute des actions qui sera suivie du recul des investissements dans les différents secteurs.

À l’heure actuelle, l’inflation est encore incertaine. Mais lorsqu’elle sera effective, les bourses américaines seront les premières à être touchées.

 

La Fed rassure

Ce mercredi, le marché se portait plutôt bien en Europe. On note une avancée grâce à la progression des rendements des emprunts d’État de référence et une augmentation de 0,7 % des prix de la consommation britannique.

Du côté de l’Amérique, la séance de ce mercredi a été marquée par le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve Fédérale sur la politique monétaire. Ce compte-rendu a permis de constater que les décideurs politiques ne sont pas autant inquiets au sujet de l’inflation.

 

À propos des valeurs

L’actualité des valeurs sur la cote européenne a été animée par la publication des résultats trimestriels. Parmi ces derniers, il y a ceux de Kering qui sont plutôt négatifs, entraînant une baisse de 7,15 %. M6 a par contre enregistré une hausse de 12,69 % après avoir publié des résultats favorables.

Le titre Zalando, quant à lui, a dégringolé de 6,48 %, suivi du distributeur Ahold Delhaize de 3,31 %. Le groupe minier Eramet a de son côté augmenté de 14,29 % suite à l’annonce du rebond de son EBITDA en cette année 2021. Le leader de consommation Belersdorf a aussi régressé de 5,89 % à cause des prévisions annuelles défavorables. L’indice Stoxx de distribution a reculé de 3,08 % tandis que le secteur de l’énergie est en nette hausse de 0,33 %.

 

Du côté des taux et changes

Du côté des taux, il y a le rendement des Treassuries à 10 ans qui augmentent de 12,737 %. Quant au Bund allemand, on enregistre un recul de 0,37 %, alors que la dernière baisse atteinte en juin dernier était de 0,331 %.

Parlant des changes, l’euro recule et dans le panier des devises de référence, le dollar augmente de 0,48 %. C’est un pic sur dix jours favorisés par les rendements obligataires du marché boursier américain.