Le soutien de la Fed au CAC 40 provoque son envol

  •   Le 17/06/2020 à 10h45
  •   DEHOUI Lionel

Dans la journée du lundi 15 juin 2020, Wall Street a entrepris une remontée extraordinaire suite aux dernières annonces de la Réserve fédérale américaine. Les Bourses de Paris de New York n’ont pas également manqué de suivre le rythme.

Trader le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le soutien de la Fed au CAC 40 provoque son envol

Impact du communiqué de la Fed sur les Bourses de New York et de Paris

La Bourse de Paris a entamé une hausse après une séance conduite par plusieurs rendez-vous économiques. Déjà à 8h15, le contrat à terme sur l’indice CAC 40, dont la livraison est prévue pour ce mois de juin a connu un rebondissement remarquable. Précédemment à 131 points, il s’est envolé pour 4945 points, annonçant une ouverture en nette progression.

Après la déclaration de la Réserve Fédérale Américaine, la Bourse de New York a également clôturé en vert. Ce communiqué indiquait que la Fed a la volonté de renforcer son programme de rachats directs et ciblés de dette des entreprises. Une déclaration qui annonce en quelque sorte un soutien direct aux sociétés cotées à Wall Street.

Une annonce qui devrait être confirmée par le président de la Fed, Jérôme Powell, pendant son audition semestrielle qu’il va présenter devant la commission bancaire du Sénat. À ce propos, La Financière de l’Echiquier estime que la volonté des banques centrales et des États de vouloir soutenir les conditions financières est plus forte que jamais. Pour elle, la politique de taux zéro et le soutien infaillible des banques centrales ont pu totalement façonner les places financières.

La LFDE quant à elle se demande si le meilleur des mondes possibles pour l’investisseur n’est pas à présent le marché administré sur le crédit, vu qu’il soutient indirectement les actions.

 

Les espérances des opérateurs et des intervenants

Les opérateurs espèrent que l’indice qui reflète le sentiment des investisseurs en Allemagne à savoir le ZEW apporte des signes pouvant les situer quant à la conjoncture.

En ce qui concerne les intervenants, ils ne détournent pas du regard les chiffres des ventes au détail et ceux de la production industrielle aux USA. Ils espèrent fortement que les statistiques confirment une possibilité de reprise en V de l’activité.

Pour rappel, la journée du lundi a été mouvementée par l’intervention de l’économiste en chef de Morgan Stanley, Chetan Ahya, et celle de Rick Rieder, qui dirige l’investissement obligataire chez Blackrock. Ces derniers avaient provoqué le déferlement d’une vague d’espoir qui a permis aux marchés de prendre de l’envol. Un envol justifié par la visibilité exceptionnelle qu’ils offrent sur les places.

 

Aperçu de la situation au niveau des valeurs

Concernant les valeurs, le Groupe ADP a connu une baisse de 98 % de son trafic total en mai 2020, comparativement au mois de mai 2019. Une baisse justifiée par les 0,6 million de passagers qu’il a eus sur l’ensemble de son réseau d’aéroports.

Chez Bolloré, le broker Oddo a renouvelé son opinion d’Achat. Il s’est fixé un nouvel objectif de cours de 3.8 E tout en ressortant un potentiel de 38 %.

Par ailleurs, le groupe Rémy a annoncé qu’il est en négociations exclusives avec Lhopital. Le but de ces négociations est d’acquérir une participation majoritaire du capital de Champagne de Telmont.