Le réassureur Scor fait des réajustements pour face à la crise

  •   Le 27/05/2020 à 17h32
  •   DEHOUI Lionel

La pandémie actuelle due au coronavirus est une vraie plaie pour le monde. Toutes les entreprises, petites comme grandes, essuient les revers engendrés par cette situation. Les mesures de confinement très strictes qui étaient mises en place ont quasiment mis le monde à l’arrêt. Cette période n’a pas manqué de plonger l’économie mondiale dans une régression totale. Le secteur des assurances a lui aussi été ébranlé par la crise actuelle. Pour faire face, diverses solutions sont proposées et adoptées afin de pallier l’impact dû au coronavirus. Scor, une entreprise de réassurance française fait donc elle aussi des réajustements dans ses prévisions et dans ses objectifs pour le compte de cette année. Ce n’est pas chose évidente, il n’y a pas de solutions miracles pour sortir indem de cette situation, mais il vaut mieux voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide dit-on.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Le réassureur Scor fait des réajustements pour face à la crise

L’entreprise SCOR

SCOR est un réassureur indépendant de renommée mondiale. Cette société de réassurance de niveau 1 basée à Paris est l’un des principaux réassureurs mondiaux. Elle a pour ambition de donner à ses clients les meilleures solutions avec une valeur ajoutée. Avec une gestion de risque efficace et une stratégie d’investissements prudente, Scor vise une politique de souscription axée sur la rentabilité. Elle offre donc à tous ses clients un niveau de sécurité optimal.

 

AG mixte à huis clos

Dans son registre de gestionnaire de risque, Scor a décidé d’organiser une Assemblée Générale à huis clos le 16 juin prochain. Le contexte de crise sanitaire actuel oblige à procéder de la sorte. Cette AG mixte se tiendra donc sans la présence physique des actionnaires. Elle se déroulera en Visio conférence comme dans bon nombre d’administrations ces derniers mois. C’est l’une des premières décisions à retenir.

 

Pas de distribution de dividendes pour 2019

L’entreprise au slogan « L’Art & la Science du Risque » a également pris pour décision de ne pas octroyer de dividende au titre de l’année 2019. En effet, la totalité du résultat de l’exercice de l’année écoulée devra être affectée en réserves distribuables. Or, il avait été décidé au cours d’une réunion tenue le 26 février que la distribution de ce dividende se ferait à hauteur de 1,80 euro brut par action au titre de 2019.

 

Scor, peu affecté par le COVID-19, mais tout de même prudent

Pour le compte du premier trimestre, le groupe français Scor a déclaré un bénéfice net en hausse de 24 %. Malgré la crise qui battait son plein avec les mesures de confinement en vigueur, l’entreprise est visiblement très peu affectée par la situation. En effet, de janvier à mars, son bénéfice net s’élevait à 162 millions d’euros, au lieu de 131 millions la même période l’année passée.

Toutefois, ces résultats positifs ne font pas baisser la garde de Scor. Consciente de l’ampleur de la pandémie, l’entreprise anticipe tout de même une possible hausse de la sinistralité pour le reste de l’année. Elle affirme alors de ce fait dans un communiqué que même si ses résultats ne sont pas particulièrement affectés par la pandémie et la crise économique qui l’accompagne, il est « impossible à ce stade d’évaluer précisément les conséquences de cette crise pour le reste de l’exercice ».