Le point sur les marchés boursiers : une lueur d’espoir renforce l’optimisme sur les actions

  •   Le 26/08/2020 à 13h07
  •   DEHOUI Lionel

La séance de ce mardi a été marquée par plusieurs événements positifs. D’abord, les bourses européennes sont restées dans le vert depuis l’ouverture, Washington et Pékin ont décidé de reprendre le dialogue sur le commerce et l’annonce d’un vaccin contre le Covid-19.

Le point sur les marchés boursiers : une lueur d’espoir renforce l’optimisme sur les actions

Les bourses européennes font parler d’elles sur le marché

Déjà en début de séance ce mardi, les bourses européennes étaient dans le vert. La reprise des négociations entre les États-Unis d’Amérique et la Chine, ainsi que l’annonce d’un traitement prometteur contre le coronavirus ont envoyé des signaux positifs sur le marché.

À la bourse de Paris, l’indice CAC 40. FCHI a grimpé de 0,73 % à 5.044,31 points aux environs de 8 h 15 GMT. Le Dax. GDAXI de la Bourse de Francfort a pris 0,58 % et celle de Londres, le FTSE. FTSE, a progressé de 0,38 %. L’EuroStoxx 50, qui est l’indice de la zone euro. STOXX50E a avancé de 0,66 %, le FTSEurofirst 300. FTEU3 de 0,47 % et le Stoxx 600. STOXX de 0,39 %.

Ces résultats sont les fruits du progrès des négociateurs américains et chinois sur la résolution des questions ayant rapport avec l’accord commercial de phase 1 qui a été conclu janvier passé. Le Bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a déclaré que les négociateurs des deux pays ont effectivement fait des progrès remarquables.

 

Des nouvelles sur le coronavirus motivent les investisseurs

En début de semaine ce lundi, les Bourses européennes ont attiré l’attention avec une hausse spectaculaire. Ce progrès a été influencé par les dernières nouvelles sur le front de la recherche sur le coronavirus. Ces nouvelles ont donné aux investisseurs le courage de procéder aux achats.

En effet, le marché a félicité l’annonce de l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine à un traitement du Covid-19. C’est un traitement à base de plasma sanguin. À ce sujet, le Financial Times a publié un article selon lequel l’administration Trump pense accélérer la procédure pour le « candidat vaccin » développé par l’Université d’Oxford et AstraZeneca.

 

Les autres raisons justifiant la hausse des bourses européennes

Michael Hewson, un analyste de CMC Markets a donné son avis sur le sujet. D’après lui, la hausse observée lundi était l’impact causé par l’espoir d’avoir un vaccin contre le coronavirus en octobre. Il continue en disant que toute personne qui dispose d’un minimum de bon sens aurait réalisé que c’est plutôt le manque de mauvaises nouvelles qui a occasionné ce résultat.

Selon lui, il y avait aussi la peur de rester sur la touche et l’espoir de nouvelles mesures de soutien de la part des banques centrales. Concernant le dernier point qu’il a souligné, il est attendu fermement par les investisseurs la réunion virtuelle de banquiers centraux qui remplacera le symposium de Jackson Hole. Elle est organisée par l’antenne de Kansas City et sera lancée le jeudi avec une allocution très attendue de Jerome Powell, président de la Fed.

En Allemagne, l’économie a chuté de 9,7 % au deuxième trimestre. Une chute beaucoup moins forte que ce qui était annoncé.