Le partage de réseau entre Orange et Free : l’arrêt des discussions

  •   Le 29/01/2021 à 13h56
  •   DEHOUI Lionel

Orange et Free Mobil sont des opérateurs télécoms français. Dorénavant, les négociations enclenchées dans le but d’arriver à un accord concernant le partage de leurs antennes mobiles respectives ont été clôturées. Le groupe Orange justifie cette décision par le fait qu’il existe une divergence d’idée et de stratégies concernant le déploiement. Le partage de réseau permet aux différents opérateurs téléphoniques de réduire les dépenses liées au déploiement et à la maintenance des installations. Il existe déjà plusieurs types d’accords de ce type dans plusieurs pays et plus précisément en France. En guise d’exemple, nous pouvons citer l’accord dit « Crozon » entre SFR et Bouygues Télécom en 2014.

--- Publicité ---
Trader l’action Orange !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Le partage de réseau entre Orange et Free : l’arrêt des discussions
Droit image : arekz - Flickr

Comment les opérateurs téléphoniques comptent déployer la 5G ?

Après avoir mobilisé près de 2,8 milliards d’euros à l’État français pour acquérir les « blocs » mis aux enchères en octobre 2020 et pour faciliter la régulation, les opérateurs téléphoniques français (SFR, Free, Bouygues Télécoms et Orange) devront respecter un certain nombre d’engagements. Ces derniers sont fixés par l’Autorité en charge de la régulation des télécoms (ARCEP).

Pour que le réseau soit totalement efficace, chaque opérateur doit implanter trois-mille (3 000) nouveaux pylônes qui serviront d’antenne relais d’ici 2022. Les Opérateurs auront donc pour objectif d’atteindre 8000 pylônes en 2024 et 10.500 à l’horizon 2025. Il faut rappeler que la 5 G permettra de booster la rapidité du réseau jusqu’à dix fois plus. Son lancement permettra donc de gérer la saturation du réseau et éventuellement l’augmentation du trafic.

 

Orange et Free Mobile, leaders du déploiement de la 5 G en France

L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la Presse place Orange et Free Mobile en tête dans le rapport de son observatoire de déploiement de la 5 G. Le réseau Free Mobile occupe la première place avec 5 303 sites activés sur le plan national et surpasse ainsi ses concurrents.

Bouygues, quant à lui, occupe la seconde place avec 1 344 sites installés et Orange s’installe sur la dernière marche du podium avec 646 sites et SFR prend la dernière place du classement avec 278 sites installés. Cette position de choix permet ainsi à Free mobile d’assurer une couverture surfacique de meilleure qualité et une bonne pénétration des bâtiments grâce à la bande 700 MHz.

 

SFR et Bouygues font une contre-performance comparativement à Orange et à Free Mobile

Le groupe SFR est à la traine par rapport à ses concurrents si l’on doit considérer le nombre de sites activés et le recours au 3,5 GHz. Bouygues Telecom, quant à lui, a fait le pari d’activer massivement la bande 2,1 GHz pour étendre sa couverture. C’est une stratégie analogue à celle utilisée par Free Mobile qui est mise sur le refarming. Cette méthode lui permet de couvrir davantage de villes, contrairement à Orange et SFR qui se concentrent dans peu d’agglomération.

Free Mobile met son premier forfait 5G sur le marché

Après SFR, Bouygues Télécom et Orange, l’opérateur Free Mobil a dévoilé à son tour son premier forfait 5 G. Il tient ainsi sa promesse en lançant l’offre la plus avantageuse. Le forfait 4G, qui est de 19,99 euros, devient désormais un forfait de 5 G sans augmentation du coût.