Le nouveau prototype de la fusée géante Starship de SpaceX vole, mais s’écrase

  •   Le 13/12/2020 à 15h48
  •   DEHOUI Lionel

SpaceX a effectué un vol d’essai en altitude du prototype de sa future fusée géante Starship. L’opération a eu lieu ce mercredi, à la côte du Texas. Cependant, l’atterrissage ne s’est pas passé comme attendu. En effet, l’appareil s’est lourdement écrasé au sol, dans une grosse boule de feu.

Le nouveau prototype de la fusée géante Starship de SpaceX vole, mais s’écrase
Droit image : Steven Straiton

La réaction d’Elon Musk après la chute de la fusée

Après le crash du prototype de Starship, le fondateur de SpaceX, Elon Musk, n’a pas manqué de réagir. Celui-ci a notamment expliqué que cet atterrissage violent était dû à la vitesse d’arrivée trop élevée. Le groupe a également laissé un message sur un bandeau placé sur le lieu du crash. Sur ce bandeau, il est écrit :" Super test. Félicitations à l’équipe Starship''. Pour rappel, Starship est la fusée choisie par SpaceX pour se rendre un jour sur Mars.

Par ailleurs, Elon Musk s’est dit ravi des différentes étapes que la fusée a pu franchir avec succès. Il s’agit entre autres du changement de position en altitude, de l’ascension, ainsi que de la précision de la trajectoire jusqu’au point d’atterrissage. Malgré la chute, l’expérience a tout de même permis de récolter toutes les données essentielles résultant de cet essai.

 

Une expérience réussie dans l’ensemble

Au début de l’expérience, le décollage s’est passé correctement. La fusée est montée graduellement en altitude, tout en suivant une trajectoire plus ou moins droite. Ensuite, un premier moteur s’est éteint sur les trois, suivi d’un deuxième. Quant au troisième moteur, il a également cessé de fonctionner, ceci après 4 minutes et 45 secondes de vol. Par conséquent, la fusée a commencé par perdre de l’altitude tout en se dirigeant de nouveau vers le sol.

Elle a ensuite pris la position couchée comme prévu. Les moteurs ont été alors rallumés à quelques secondes avant l’atterrissage pour permettre à l’appareil de reprendre la position normale d’atterrissage (droite). En effet, l’objectif était de ralentir la chute, mais la vitesse de la fusée était trop élevée. Ceci a occasionné un choc violent avec le sol, mettant l’engin en cendre.

Pour rappel, SpaceX avait réussi dans le passé à faire décoller de plus petits prototypes. Ceux-ci ont pu voler à des centaines de mètres en quelques secondes. Parmi les prototypes déployés, plusieurs avaient également explosé. Par ailleurs, cette série de tests visait notamment à accélérer l’avènement de la nouvelle génération de fusée de SpaceX.

 

Le but du test

Le test appliqué sur le SN8 (Starship serial number 8) avait pour objectif d’étudier le comportement aérodynamique de la fusée. Il visait également à tester l’atterrissage et le retour sur Terre de l’appareil à la verticale. Ceci est d’ailleurs une spécialité reconnue à SpaceX, grâce à sa fusée actuelle, le Falcon 9.

Généralement, les tests ont lieu dans une zone presque déserte. C’est un espace loué par SpaceX dans le comté de Cameron, précisément à Boca Chica, au bord du golfe du Mexique, soit à l’extrême sud du Texas, près de la frontière du Mexique.

Il s’agit d’un endroit suffisamment dégagé où une explosion ou un accident ne fera aucune victime et ne causera pas de dommage. En outre, le groupe a annoncé que la construction du prototype suivant (SN9) est presque achevée et celui-ci sera bientôt opérationnel.