Le Nikkei au-delà des 30 000 points pour la première fois depuis 1990

  •   Le 16/02/2021 à 04h01
  •   DEHOUI Lionel

Depuis le 02 août 1990, l’indice vedette de la bourse de Tokyo n’a pu dépasser la barre des 30 000 points. Mais ce lundi, le Nikkei a précisément obtenu 30.084, 15 points, soit une croissance de +1,91 %. Toutefois, ce record est loin des 38.915 enregistré en fin 1989. De l’autre côté, l’indice Topix s’est hissé à 1.953,94 points, soit 1,04 %.

--- Publicité ---
Trader sur le Nikkei 225 !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

L’impact du plan de relance américain

Les marchés financiers ont un grand espoir vis-à-vis du plan de relance envisagé par le président des États-Unis, Joe Biden. Il s’agit d’un plan qui a pour but d’apporter un coup de pouce aux foyers et aux entreprises américains qui ont été touchés par la crise. Toshikazu Horiuchi de IwaiCosmo a signalé à l’AFP que la Bourse de Tokyo est également appuyée par les espoirs de reprise de l’activité économique au Japon.

Il faut noter aussi que depuis le printemps passé, le marché financier tire avantage des politiques monétaires très alléchantes des Banques centrales, ainsi que celles de la Banque de Japon. De plus, les mesures de soutien financier des gouvernements face à la crise sanitaire s’avèrent également d’une grande aide.

Par ailleurs, le PIB nippon a obtenu un rendement un peu plus supérieur à celui attendu au quatrième trimestre de l’année 2020. Pendant ledit trimestre, il aurait enregistré une croissance de 3 % d’après les premiers chiffres diffusés ce lundi. De façon générale, l’économie nippone a chuté de 4,8 % sur l’année à cause de la pandémie du coronavirus.

En outre, il convient de rappeler que les bourses chinoises n’ont pas été opérationnelles ce lundi, à cause des vacances du Nouvel An lunaire.

 

Du côté des valeurs

Le titre Nissan a chuté ce lundi de 2,83 % à 609,9 yens. Ce résultat a été enregistré après que Nissan a annoncé auprès du public ne pas être en discussion avec Apple. Après avoir démenti tout projet de construction de véhicule électrique avec le grand Apple, le titre Nissan a fortement régressé, décevant les investisseurs.

Quant à Panasonic, il a réalisé +1,8 % de bénéfice à 1.498 yens. En effet, le groupe envisage de concevoir une nouvelle batterie destinée à Tesla. En ce qui concerne le groupe japonais Rakuten, il a baissé de 6,48 % à 1.110 yens. D’ailleurs, ce vendredi, il faisait déjà part de ses résultats négatifs pour le compte du quatrième trimestre. Des résultats qui ont affecté l’ensemble de son plan annuel 2020. Le titre a notamment été frappé par les gros investissements effectués pour le développement de son activité mobile.

 

Du côté des devises et du pétrole

Le yen a reculé devant le dollar dans la journée d’hier. 1 dollar faisait 105,10 yens aux environs de 7 h 10 GMT, contre 104,94 yens le vendredi à 21 h GMT. Du côté de la monnaie européenne, un euro était échangé à 127,55 yens, contre 127,19 yens en fin de la semaine passée. Ce 15 février, l’euro a été négocié pour 1,2136 dollar, contre 1,2120 dollar le vendredi à 21 h GMT.

Le pétrole a également connu un rebond. En effet, le prix du baril américain de WTI a atteint 2,17 % à 60,76 dollars aux environs de 7 h GMT. De même, le baril de Brent de la mer du Nord a augmenté de 1,71 % à 63,50 dollars.