Le mariage de LVMH et Tiffany est reporté au 24 novembre 2020

  •   Le 26/08/2020 à 13h32
  •   DEHOUI Lionel

Le joaillier américain Tiffany et le français du luxe LVMH devraient se passer la bague au doigt ce mardi. Mais selon des nouvelles révélées par Reuters, ce mariage n’aura plus lieu à la date prévue. Il est désormais reporté de 3 mois suite à la demande de Tiffany. La prochaine date du mariage est dorénavant fixée pour le 24 novembre 2020.

--- Publicité ---
Trader l'action LVMH !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le mariage de LVMH et Tiffany est reporté au 24 novembre 2020
Droit image : 663highland / CC BY-SA

Rachat de Tiffany par LVMH

D’après les termes conclus lors du contrat de rachat de Tiffany par le géant du luxe, il était prévu la possibilité de repousser la date du mariage. L’acquisition du joaillier américain par le français LVMH devrait avoir lieu à la fin du mois d’août au plus tard. Le montant retenu pour l’achat est de 16,2 milliards de dollars. Cependant, les procédures ont été ralenties par la crise et ont contraint les deux partenaires à revoir leurs programmes.

La date butoir a alors été repoussée de 3 mois de commun accord par les deux parties. Par ailleurs, le rachat de l’emblématique joaillier par le groupe de Bernard Arnault est une opération record dans le secteur du luxe.

La date butoir pour finaliser l’acquisition a été repoussée à fin novembre, en raison de la crise sanitaire qui a rendu les procédures plus longues de prévu. L’obtention des autorisations nécessaires prend en effet plus de temps que prévu. En outre, une source proche du dossier a quand même notifié qu’il est probable que l’échéance arrive beaucoup plus tôt que prévu. LVMH a décidé de ne faire aucun commentaire à ce sujet, après avoir été contacté par l’AFP ce mardi matin.

 

Des aléas liés au confinement

D’après une déclaration faite à « Le Figaro » fin juillet, Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe du luxe français a affirmé que LVMH va respecter le contrat qu’il a signé.

Du côté de Alessandro Bogliolo, patron de Tiffany, il avait réitéré son engagement au rachat de son groupe par LVMH en juin. Le groupe américain a cependant vécu le martyr après la fermeture de ses magasins pendant les périodes de confinement. Il a encaissé une perte nette de 65 millions de dollars entre les mois de février et d’avril, contre un bénéfice de 125 millions de dollars un an plus tôt.

Le groupe LVMH est convaincu que l’acquisition de Tiffany pourra lui permettre de renforcer sa présence aux États-Unis.

 

Un moyen de se renforcer aux États-Unis

Le rachat de Tiffany est la plus grosse opération que le géant de l’industrie du luxe n’a jamais réalisée. Cette acquisition permettra à Bernard Arnault, propriétaire des marques Louis-Vuitton et Christian Dior, de se renforcer aux États-Unis (son deuxième marché le plus prospère).

Étant vraiment attaché à cette acquisition, le groupe français appartenant à Bernard Arnault a alors relevé son offre pour une deuxième fois. Ceci, après avoir étudié les livres de compte de Tiffany, le joaillier américain qui a servi de décor lors de la première scène du film « diamants sur le canapé ». Ce film a été réalisé en 1961, avec Audrey Hepburn.